VOTE | 286 fans

Le cartel Hypnoweb a besoin de toi !
Rejoins-nous sans attendre

Read don't Speak

Créateur : serieserie 
Date de création : 07.09.2017 à 10h28

Message du créateur :
Les dialogues font place aux sentiments...

Cet épisode compte 15 paragraphes

Afficher l'épisode

Lettre 1

Après une bonne soirée au Molly’s où tout le monde c’était amusé, Halstead avait quitté la soirée avant les autres, prétextant une course urgente à faire pour le lendemain. Une heure après, Lindsay arriva chez elle et trouva une lettre posée sur la table.

Erin,
Je sais que tu t’attendais à me trouver chez toi en rentrant mais je ne pouvais pas affronter ton regard. J’ai lâchement préféré te laisser cette lettre et rentrer chez moi en espérant qu’une fois que tu l’auras lu, tu m’appelleras ou que tu viendras me voir.
Depuis deux semaines maintenant, je ne trouve pas le bon moment pour te parler et cela devient trop lourd à supporter pour moi de garder le secret, j’ai envie qu’on partage ça ensemble.
Il y a deux semaines, je venais chez toi pour te voir un samedi matin après avoir passé la soirée avec Will, je sais je ne suis jamais venu chez toi ce jour-là, je suis désolé. J’étais à deux pas quand je me suis retrouvé face à face avec une femme que j’ai connu à la Fac. Oui j’ai été à l’université mais seulement une année avant de m’enrôler dans l’armée, ça ne compte pas ou plutôt ça ne comptait pas. On a discuté tous les deux dans la rue tranquillement quand elle a reçue un appel, j’ai voulu partir mais elle m’en a empêché et c’est là qu’elle m’a demandé de venir chez elle. J’ai refusé mais elle a fini par me convaincre. Je l’ai suivie. Quand on est arrivé, elle m’a offert un café et on a continué à parler de ce qu’on devenait l’un comme l’autre et du bon vieux temps de l’université qui paraissait être à des années lumières d’aujourd’hui. On discuta un peu de la brève histoire qu’on avait eu tous les deux, comment son côté timide et renfermé m’avait fait craquer pour elle, je parlais et elle ne répondait qu’avec des onomatopées.
Je ne t’ai jamais parlé d’elle parce que même si on a été ensemble quelques mois, il n’y a jamais rien eu de très sérieux entre nous, on sortait, on s’amusait, elle révisait et moi je m’entraînais pour être prêt physiquement quand j’arriverai à ma session de test d’aptitude physique pour entrer dans l’armée. On était un couple mais sans sentiments, enfin, officiellement parce que j’en ai eu et elle aussi !
Cette fille que j’avais connu à l’époque et la femme que j’avais en face de moi, c’était comme deux personnes différentes. La jeune fille timide qui éternuait sans cesse quand nous étions à l’université au point où je l’avais affectueusement surnommé Atchoum et la femme que j’avais là... Elle éternuait toujours autant mais elle semblait plus... apaisée que timide mais en même temps elle semblait anxieuse.
Tout d’un coup tout est devenu clair. J’ai tourné la tête, la télévision venait de s’allumer et j’ai compris. Plongée dans la course automobile qu’elle regardait à la télévision, une adolescente sur le canapé n’avait même pas remarqué ma présence. Quand elle se présenta à moi je compris. Cette gamine, elle a quinze ans. Et si je te dis tout ça aujourd'hui, c’est parce que c’est ma fille...
Je suis le père d’une adolescente de 15 ans et je ne l’ai pas su. Flora a quitté l’université en même temps que moi finalement pour prendre des cours du soir et s’occuper de son bébé, de notre bébé. Si je l’avais su, je ne sais pas comment serait ma vie aujourd'hui mais elle serait différente. Je n’ai pas les codes pour m’occuper d’une adolescente mais je veux faire partie de sa vie.
On a discuté tous les deux ce jour-là même si elle était plus préoccupée par la calandre des voitures qu’elle suivait avec passion sur l’écran que par le fait que j’étais son père. J’ai cru qu’elle ne voulait pas de moi dans sa vie, après tout je débarquais quinze ans après sa naissance, sa mère avait abandonné l’idée d’aller à l’université à cause de moi pour prendre un job et s’occuper d’elle. Je suis resté un peu à parler avec elles mais j’ai préféré partir c’était beaucoup à admettre pour moi aussi. Et finalement c’est elle qui m’a demandé de rester un peu pour qu’on parle un peu, qu’on apprenne à se connaître tranquillement même si elle était aussi perturbée par le fait de rencontrer son père comme ça, de manière imprévue alors qu’elle ne voulait qu’une chose : suivre les vingt-quatre heures du Mans du début à la fin. La course avait commencé deux heures avant, elle m’a expliqué tous les rouages de la course, elle est vraiment passionnée par l’automobile et la mécanique, Flora dit qu’elle est née avec un tournevis dans les mains.
Je l’ai revu après, ma fille, dans la semaine. Elle m’attendait devant le poste un jour. Elle lisait... moi qui n’ai jamais aimé lire j’ai une fille qui lit des livres... On a parlé de ce qu’elle lisait et elle m’a fait comprendre que je ne devais être m’intéresser à elles que parce que sa maman a hérité d’une petite fortune. Elle m’a dit de ne pas être un homme aussi intéressé que le comte Olaf dans un livre qu’elle avait lu et qu’on s’entendrait bien tous les deux. On a parlé de sa passion pour l’automobile, et de sa phobie pour les pélicans depuis qu’elle est petite lorsqu’un pélican échappé de son enclot lui avait fait peur en se trouvant derrière elle. On a été se promener dans le parc où elle jouait étant petite, son grand-père avait fait une donation et elle a un arbre à son nom dans ce parc, un figuier, l’arbre de force et de générosité, comme elle. Elle parlait et je ne disais rien, je ne parvenais pas à faire une phrase...
Je sais que c’est beaucoup à encaisser, que tu ne voudras pas me parler pendant un temps... Je veux faire partie de la vie de ma fille, je veux que tu en fasses partie aussi.
Ne me demandes pas de choisir entre elle et toi parce que j’ai beau t’aimer plus que tout, il y a bien une chose qui passera avant tout, même avant toi et moi, c’est ma fille.
Je suis désolé de ne pas avoir eu le courage de te le dire en face, c’était trop dur, jamais le bon moment, il y avait toujours autre chose.
À toi de voir, partenaire.
Je t’aime.
Jay

Jay était chez lui, devant la télévision, sa fille l’avait rejoint à l’improviste pour regarder une course de voiture avec lui. Lorsqu’on frappa à la porte, il était sous la douche, l’adolescente ouvrit la porte, sans un mot. Jay sortit de la salle de bain torse nu en pantalon de jogging pour voir. Un grand sourire illumina son visage quand il la vit devant sa porte et son cœur explosa quand Erin posa une simple question : « Comment tu t’appelles ? » à l’adolescente.


serieserie  (07.09.2017 à 10:30)
Message édité : 07.09.2017 à 10:52

Lettre 2

Quelques mois avaient passé, les épreuves de la vie fragilisait l’équilibre parfait qu’avait créé Jay et Erin. Le jeune homme était même venu s’installer chez sa petite-amie, tout était sur le point de changer. Jay avait tenté de joindre Erin alors qu’ils étaient au Molly’s, la jeune femme s’était vu offrir un travail à New-York et il ne savait plus à quoi s’attendre. Il rentra chez eux dans l’optique de lui parler mais ne trouva qu’une lettre sur la table.

Jay,
Cette offre à New-York, c’est un peu le rêve que je n’ai jamais pu faire. Je n’avais rien, pas de repère dans ma vie, pas même un père ou une mère... Aujourd'hui, je ne suis plus toute seule dans ma vie et voilà que ce job arrive... J’ai fait une connerie au boulot, frapper ce mec et rentrer dans la salle d’interrogatoire avec mon arme, ce n’était pas malin je l’avoue mais j’étais à bout.
Cette histoire, ce petit garçon enlevé, je ne pouvais pas penser à autres chose qu’à le retrouver. Toutes les histoires avec les enfants sont dures, on le sait. Mais toi et moi on sait aussi qu’il n’y a pas que ça.
Enfin...
Depuis que ta fille est dans nos vies, tout a changé...
Ce n’est pas un reproche loin de moi cette idée. Tu sais que je l’adore et que j’adore qu’on passe du temps tous les trois, en famille. J’aime le son des mots quand elle t’appelle « papa », j’aime quand elle passe des heures à nous expliquer des choses que l’on ne comprend pas mais qu’elle ne s’en fatigue jamais.
Je l’adore et je t’aime…
Un jour Jay, tu comprendras ma décision je le sais, pour le moment, c’est évident que tu vas m’en vouloir et justement.
Les adieux déchirants et les aux revoir pleins de promesses pour ce lancer dans une relation à distance en se promettant de se voir alors qu’on a tous les deux des jobs plus que prenant, on n’aura jamais les mêmes week-ends de libre.
Je ne dis pas qu’on ne pouvait pas essayer mais je n’aurais jamais eu la force de revenir à Chicago et de repartir à New-York, je préfère tout quitter et commencer une nouvelle vie qui dois se faire sans toi, sans ta fille, sans ma famille. Et surtout là-bas, sans mon passé.
Je suis désolée, sincèrement pour ce que j’ai pu te faire durant notre relation, tu m’as toujours soutenue et moi je n’ai jamais arrêté de te repousser encore et encore sans jamais faire un pas vers toi réellement… Enfin…
J’étais heureuse que tu viennes vivre avec moi mais je n’imaginais pas te proposer ça comme ça, dans une voiture à un feu rouge ! Je ne sais pas, je pensais que c’était quelque chose de logique où on en était… Peut-être que tu n’étais pas prêt à ce moment-là...
Jay…
Je suis complètement amoureuse de toi mais je dois me résoudre à l’évidence. Toi et moi, ce n’était pas fait pour durer on le sait aussi bien l’un que l’autre.
Je t’en ai voulu pour Abby, ta femme, et peut-être qu’aujourd’hui, c’est vers elle que tu devrais te tourner. Je n’arrive pas à croire que je mets ces mots sur du papier… Que ça soit elle ou Flora, fait ce que tu veux, ce n’est pas les femmes qui manquent dans ta vie.
Non ce n’est pas comme ça que j’aurai dû l’écrire mais tu vois, après mon départ, je ne m’en fais pas pour toi, tu referas ta vie avec une femme stable sur qui tu pourras compter à chaque instant sans douter. Tu auras ta fille, tu auras quelqu'un de bien avec qui partager ta vie.
Vis ta vie !
Je t’aime et je t’aimerais probablement toujours.
Erin

En colère, triste et désemparé, Jay lança son portable contre le mur. Il ne comprenait pas cette décision. Il venait de perdre la femme de sa vie comme ça, en une fraction de seconde, lui qui avait encore la bague de sa mère dans la poche. Il voulait la demander en mariage et elle venait de le quitter comme ça, juste avec une lettre...


serieserie  (07.09.2017 à 10:52)

Lettre 3

Depuis qu’elle s’était installée à New-York, elle trouvait la vie à la fois excitante au travail mais ennuyeuse en dehors. Elle rentra, encore une fois, seule dans son petit appartement New-yorkais. Elle balança le courrier sur la table avec ses clés mais une enveloppe attira son attention.

Erin,
Je n’ai jamais écrit de lettre, c’est bien une première pour moi mais tu me manques… Oui tu as bien lu, tu me manques Erin. Et tu sais que tu lui manques aussi.
Franchement, j’écris une lettre, moi, une ado de la génération internet et téléphone comme papa et toi vous aimez m’appeler, enfin maman aussi mais c’est pas pareil..
Je devrais probablement te dire qu’ici tout va bien, qu’il fait beau et que les oiseaux chantent mais tout ne va pas bien loin de là, on est en décembre et il fait moche, comme un mois de décembre à Chicago, il fait froid et il y a beaucoup trop de neige, et puis les oiseaux, c’est pas comme si c’était important et puis comme je disais, on est en décembre, on entendra toujours plus les chants de Noël que le reste des bruits enfin, à part les sirènes de police, mais bon tu connais Chicago !
Il y a une semaine que Thanksgiving est passé et au moment de lister les choses pour lesquelles j’avais envie de dire merci cette année, mon père est arrivé le premier tout naturellement puisque c’est la première fois de ma vie qu’il est avec moi, puis ma mère parce que c’est ma mère et c’est la personne la plus importante au monde à mes yeux et puis toi... Je ne sais même pas pourquoi tu es arrivée dans cette liste finalement ! Oui tu étais une bonne chose dans ma vie depuis janvier, mais finalement tu n’as rien fait de si bien puisque aujourd’hui, je ne veux pas te dire merci pour avoir détruit tout ça ! Merci pour être partie ! C’est ironique non ?
Enfin... C’est comme ça...
J’ai jamais vraiment pensé à avoir un père et depuis quelques mois, j’ai la chance d’en avoir un ! Mais depuis quatre mois, je ne le reconnais plus. Il est triste, morose, il s’énerve pour un rien. Il fait mine d’aller bien quand je suis avec lui mais je sais qu’il ne va pas bien.
C’est mon père Erin, depuis peu temps de temps mais je l’aime et je tiens à lui et je sais au fond de toi que tu tiens à lui aussi.
Tu ne t’en rends peut-être pas compte mais votre histoire à tous les deux, c’est ce qui donne envie à des gens comme ma maman, comme moi, de sortir, de faire des rencontres parce qu’on rêve finalement de trouver notre Jay à nous.
J’ai grandi sans père avec une maman essayant tant bien que mal de joindre les deux bouts mais toujours avec le sourire pour me faire passer avant tout le reste et maintenant, j’ai un père, j’ai mon père, celui que j’imaginais tous les ans au spectacle de l’école qui, comme dans les films, resterait tapis dans l’ombre du fond de la salle pour ne pas se faire remarquer alors moi c’est ça que je scrutais en espérant un jour voir mon père. C’était stupide en y repensant maintenant, je ne savais même pas à quoi pouvait bien ressembler mon père à cette époque !
J’aimais bien venir chez vous, vous voir tous les deux ! Voir vos têtes complètement absorbées même si vous ne compreniez rien à ce que je racontais. Et puis ça faisait du bien de pouvoir parler à quelqu’un d’autre qu’à ma mère…
Et puis vous me laissiez tout regarder, peu importait l’heure qu’il était, tu restais même regarder avec moi et on avait de longues discussions et ça, c’est quelque chose que je ne veux partager avec personne d’autres que toi.
Tu n’es pas n’importe qui pour moi, Erin. Tu es ma belle-mère et il n’y a rien qui puisse un jour changer ça ! Même si mon père finissait par apprécier une autre femme, non il n’en aimera jamais une autre autant qu’il t’aime toi, je ne pourrais pas dire que c’est ma belle-mère.
Elle pourra être gentille, intelligente, même pilote d’endurance, ça restera la copine de mon père parce que la femme de sa vie c’est toi Erin.
A bientôt j’espère.
Hope.

D’un revers de la main, Erin essuya la larme qui avait coulé sur sa joue. Elle était sûre d’avoir pris la bonne décision mais chaque jour devenait compliqué, penser à eux encore et encore...


serieserie  (11.09.2017 à 10:38)

Lettre 4 

Des fous rires dans l’appartement New-yorkais d’Erin, depuis plusieurs semaines c’est la joie qui régnait. Erin était maintenant en collocation avec une de ses collègues, une autre jeune femme venue elle aussi de Chicago. Des petits cœurs partout dans l’appartement rappelait qu’elles avaient fait une grande fête pour la Saint-Valentin avec d’autres copines. Nyssa déposa le courrier sur la table et tendit une lettre à son amie.

Erin,
Des mois ont passé depuis que tu es partie et chaque jour tu me manques un peu plus…
Aujourd'hui, c’est la saint-Valentin, bon forcément le temps que tu lises cette lettre, la saint-Valentin sera passée depuis plusieurs jours…
Je sais que rien n’a changé chez nous depuis ton départ ? Tes photos sont toujours dans les cadres, le reste de tes vêtements dans l’armoire, tout ce que tu n’as pas emporté avec toi n’a pas bougé Erin.
Hope vient de plus en plus souvent me rendre visite mais ça, tu le sais déjà j’en suis sûr… Vous vous parlez toujours toutes les deux…
Tu ne comprends pas à quel point c’est dur pour moi…
C’est horrible de savoir qu’à quelques mètres seulement de moi, ma fille est entrain de t’écrire et qu’à elle, tu lui réponds. C’est si dur de me répondre ? De me dire que tu vas bien ? Que tu es heureuse à New-York ? Que tu ne regrettes pas d’être partie et que tu vis ce rêve inaccessible ?
Mais non, tu te meurs dans le silence, tu ne dis rien et tu fais comme si je n’avais jamais existé ou presque, seul reste ma fille.
MA fille, la mienne.
Laisse la tranquille. Dit lui que ce n’est plus possible que vous vous parliez, trouve une excuse mais quitte à partir, fait le pour de vrai et pas à moitié. Ne garde pas ma fille juste pour te donner bonne conscience.
On n’a pas besoin de ta pitié.
Tu sais quoi Erin ?
Tu as bien fait de partir ! Oui tu as bien fait ! Oublie donc tout ton passé, mais tu sais, le passé fini toujours par nous rattraper et ta vie à Chicago te rattrapera forcément un jour. Tu ne peux pas tirer un trait aussi définitif sur le passé et faire comme si rien n’avait jamais compté pour toi ici.
Tu sais ce qu’on dit, la roue tourne et peut-être que tu es heureuse maintenant, mais peut-être que tu regretteras de nous avoir abandonné aussi brutalement !
Malgré ça… Tu ne peux même pas imaginer à quel point tu me manques. Tous les mots de la terre ne suffirait pas à décrire à quel point tu me manques depuis que tu es partie comme une voleuse, sans prévenir personne, sans dire au revoir à personne.
On avait des projets pleins la tête toi et moi…
Des rêves d’avenir et de futur…
Cette soirée, la première qu’on a passé tous les deux, où tu m’as raconté ton histoire, c’est ce jour- là que j’ai su. J’ai su que tu étais la femme de ma vie, la femme que j’aimerais jusqu’à la fin de mes jours. J’ai compris que j’étais tombé amoureux d’une fille remarquable et peut-être que je ne lui déplaisais pas tant que ça…
Je t’aime Erin, plus que tout au monde je t’aime alors s’il te plaît revient moi ou disparais à tout jamais mais arrête de t’imiter comme ça dans la vie de ma fille et donc dans ma vie à moi par la même occasion. Elle ne lâche rien sur toi mais je suis certain que tu en sais bien plus sur moi qu’elle ne voudra bien l’admettre un jour…
Mais je te le dirais un milliard de fois si ça pouvait te ramener à moi…
Je t’aime Erin Lindsay.
Aujourd'hui et jusqu’à la fin des temps mon amour pour toi est interminable.
Bonne saint-Valentin…
Jay Halstead

Ce n’était pas la première lettre de Jay mais c’était la plus brutale qu’elle avait reçue. Elle commençait à se sentir bien ici, à New-York et cette lettre, tout était remis en question...


serieserie  (14.09.2017 à 08:49)

Lettre 5

Les beaux jours revenaient sur Chicago et Jay avait commencé à faire un peu de rangement dans l’appartement, il devait passer à autre chose, tout le monde lui avait dit et il commençait enfin à y croire et à voir le bout du tunnel. C’était encore difficile mais une vie sans Erin commençait à se distinguer au loin. Une lettre dont l’adresse était écrite à la main attira son attention. Il attrapa une bière dans le frigo et se posa sur le tabouret haut en ouvrant la lettre.

Salut mon pote !
Comment tu vas ?
Moi je suis en pleine forme et plus heureux que jamais !
Et oui je suis rentré depuis quelques mois maintenant, je sais je n’ai pas écrit, je n’ai pas appelé, ni envoyé de mail ou de SMS je sais je sais j’aurais dû prendre des nouvelles !
Déjà je te rassure tout de suite, ce n’est pas que je n’avais pas envie parce que je n’allais pas bien, on sait tous les deux dans quel état j’étais à mon dernier retour de mission mais cette fois c’est vraiment vraiment différent !
J’ai rencontré une nana, une fille géniale pendant que j’étais en mission ! Non je ne me suis pas marié avec elle à la seconde où on a atteris ici.
Je suis revenu à Chicago et elle a été à New-York, elle a du travail là-bas. Mais je l’aime mon pote si tu savais ! Du coup j’ai déménagé à New-York pour être avec elle !
C’est fou ce qu’on peut faire par amour pour une fille !
Bon je m’arrêterais bien là parce que ça fait vraiment nana qui parle de son nouveau crush mais je ne peux pas !
J’aurai un service à te demander.
Le 19 mai, à 14h, est-ce que tu pourrais être vêtu d’un smoking, pas trop classe sinon tu seras plus beau que moi et ça, ça serait vraiment pas cool !
J’aimerais vraiment que tu sois mon témoin ! Et oui je lui ai demandé de m’épouser, je suis fou amoureux d’elle et apparemment c’est réciproque puisqu’elle a dit oui. Et le 19 mai, ça fera un an qu’on est rentré de mission tous les deux et qu’on a commencé notre vrai histoire loin de tous ses yeux d’espions en treillis qui n’ont rien à faire d’autres que de faire la misère au nouveau couple.
Bon par contre je ne suis pas crésus, donc tu viens à New-York comme tu veux mais c’est pas moi qui vais te payer ton billet d’avion, désolé !
Donc retiens bien, 19 mai, 14h, New-York, en costume pour mon mariage.
Je sais, tu vas me dire que ça va beaucoup trop vite, que je devrais prendre le temps... On ne vit même pas ensemble tout le temps ! Elle a son appartement et j’ai le mien mais elle est souvent revenue chez moi !
Et puis qui peut dire de quoi demain sera fait ? Je ne veux plus perdre une seconde, je veux profiter de tout ce que la vie a à m’offrir sans perdre une seconde ! Elle est trop courte la vie mon pote !
J’en viens à un autre sujet, j’ai su qu’Erin avait quitté les Renseignements pour un nouveau poste à New-York, je ne l’ai jamais croisée et je n’ai pas essayé de la chercher non plus, elle a apparemment été clair sur le fait de tirer un trait sur le passé mais si tu me le demandes, j’espère que tu sais que j’irai la voir et que j’essayerai de la renvoyer vers toi.
Dans tous les cas, fait ce que tu veux, vis TA vie, et puis passe à autre chose, tourne la page je pense qu’il n’y a que ça à faire, tu as déjà suffisamment morflé dans votre relation à toujours devoir faire les efforts toi-même !
Allez on n’oublie pas d’accord ? 19 mai à 14h !
Appels moi pour les détails et pour me confirmer que tu seras là et viens avec Hope !
A bientôt mon pote,
Mouse

Le sourire éclairait le visage de Jay. Il était content que son ami lui donne enfin des nouvelles et surtout, il allait se marier ! C’était un Mouse bien différent que celui qu’il avait dû aider à surmonter son syndrome de stress post-traumatique en revenant la dernière fois. C’était gentil de proposer de l’aide pour Erin mais il avait décidé que non, si quelqu’un devait aller à New-York c’était lui et il ne le voulait même pas.


serieserie  (18.09.2017 à 10:40)

Lettre 6

Jay avait été au mariage de Mouse le 19 mai comme il lui avait demandé. Ils avaient passé une super journée. Quand il rentra du travail quelques jours après, dans le tas de facture et de pub, se trouvait une lettre écrite par une main qu’il connaissait bien.

Jay,
Après des mois aussi loin de toi, des mois à préparer cette fête, je n’aurai jamais imaginé que le Greg de Nyssa, qu’elle ne voulait pas me présenter avant le grand jour, c’était notre Mouse à nous !
Alors là comment te dire que te voir avec Mouse, devant l’autel, j’ai eu un choc. Je voulais partir en courant, fuir encore une fois mais j’étais là pour Nyssa et c’est tout ce qui m’importait à ce moment-là.
Alors oui la fête était géniale mais te savoir là, à deux mètres de moi pendant des heures, non, je ne pouvais pas gérer ça.
Jay...
J’ai enfin réussi à faire ma vie loin de tout ça, n’essaye pas de me recontacter, ça devient trop dur à vivre pour moi tout ça, tout tes mails, tes lettres, tes SMS...
J’ai parlé à Hope pendant la soirée, je sais que tu ne voulais pas que je reste en contact avec elle mais je fais ce que je veux !
Elle est grande ta fille, ce n’est pas un bébé, elle a 16 ans maintenant elle est capable de prendre ses propres décisions ! Elle en sait bien plus que tu le crois sur ton état ! Elle sait que tu ne vas pas bien et elle sait aussi que tu devrais avancer et essayer de refaire ta vie même si c’est dur !
On a tellement parlé qu’elle m’a dit que tu ne lui avais jamais parlé de ne plus me contacter alors qu’à moi tu voulais me l’imposer ? Tu voulais m’imposer de briser le cœur de ta fille une seconde fois ?!
Bravo Jay, très mature !
Si tu ne peux pas m’avoir alors personne ne doit ?
Quand est-ce que tu comprendras que toi et moi c’est fini ? FINI Jay !
On n’est plus ensemble on ne sera plus jamais ensemble !
J’ai quelqu’un dans ma vie, quelqu’un de bien.
Non ce n’est pas toi et oui c’est différent comme chaque relation est unique !
Je ne l’ai pas amené au mariage parce que c’est encore bien trop récent pour ça mais je suis bien avec lui, vraiment bien.
Tu dois avancer Jay !
Vis ta vie !
Oublie-moi et passe à autre chose !
Arrête de m’envoyer des lettres. Arrête de m’envoyer des mails. Et arrête les SMS sinon je change de numéro.
Ça devient vraiment n’importe quoi !
Tu n’as qu’à voir ça avec tes ex ! Tu en as assez pour qu’elles te disent de lâché prise !
Va voir ton ex-femme, je ne suis même pas sûre que vous soyez divorcé maintenant donc va voir ta femme et remet toi avec elle que voter mariage serve à quelque chose ou je ne sais pas moi, remet toi avec la mère de ta fille, offrez-vous une seconde chance maintenant que vous êtes un minimum adulte tous les deux, pour Hope.
Et pour Hope, s’il te plaît, bouge-toi ! Recommence à sortir, drague, trouve-toi quelqu’un ! Elle n’en peut plus non plus la pauvre de voir son père se morfondre ! Elle a 16 ans, comment tu veux qu’elle croie encore un tant soit peu à l’amour avec ça ?
Erin Lindsay.

Jay était choqué de la dureté des propos d’Erin mais elle avait raison et les mêmes raisons et réactions avaient eu raison de son courage à aller lui parler au mariage. Ils n’avaient partagé qu’une danse : celle des témoins qu’avait prévu Mouse et Nyssa ne voulant pas les décevoir et les laisser tomber.


serieserie  (21.09.2017 à 11:04)

Lettre 7

Hope rentrait du lycée pour s’installer sur la table du salon pour faire ses devoirs comme tous les jours alors que sa mère ne rentrerait que dans quelques heures. Elle était passée au courrier comme tous les jours, elle avait posé les lettres sur la table et s’installa avant de les regarder, les factures étaient moins en retard depuis que Jay était dans sa vie, il participait beaucoup aux dépenses pour soulager Flora. Hope trouva une lettre à sa destination.

Hope,
Ces derniers mois ont été compliqué pour nous tous. Autant pour toi que pour ta mère, ton père et moi, même si je suis la cause principale des problèmes de votre famille et tu sais à quel point je suis désolée pour ça.
Tu sais, dans la vie, on doit parfois faire des choix, des choix importants où l’on sait que peu importe ce que l’on choisisse, une partie de nous resteras derrière et moi j’ai décidé de croire en mes rêves, de ne pas abandonner ce que je voulais et cette unité… C’est une occasion unique que j’ai quand même eu la chance d’avoir. J’ai eu deux offres, j’ai refusé la première mais je ne pouvais pas laisser passer la seconde. Ça pouvait mal se passer comme mon passage à la DEA mais je devais tenter ma chance. Et puis avouons-le, quitter Chicago ça ne m’avait jamais vraiment traversé l’esprit mais c’était une occasion en or de le faire, de repartir à zéro dans une nouvelle ville où personne ne me connaissait, personne ne savait qui j’étais mais je partais quand même avec un job à l’arrivée je ne partais pas dans une aventure folle de tout plaquer du jour au lendemain sans rien prévoir.
Un jour tu comprendras.
Je sais qu’on est en contact tout le temps toutes les deux mais ce n’est pas quelque chose que je voulais t’envoyer par SMS pour que tu lises ça entre deux cours au lycée.
Il y a deux sujets desquels je voudrais te parler calmement, à tête réfléchie en posant les mots tranquillement sans se presser pour répondre comme pour un SMS.
Dans un premier temps, on va parler de ton père...
Hope, tu dois parler à ton père.
Je ne peux plus continuer comme ça, je ne peux plus recevoir des lettres, des mails, des messages aussi souvent.
Il doit vivre sa vie et je dois vivre la mienne, on a chacun notre vie maintenant, on vit des choses chacun de notre côté et il est temps qu’il le comprenne.
Arrange-lui un rendez-vous, inscris-le sur un site de rencontre j’en sais rien, aide-le à se remettre dans le bain !
Quel enfant n’a jamais voulu que ses parents se remettent ensemble, suggère-lui l’idée que peut-être il pourrait tenter quelque chose avec elle.
Je n’en sais rien Hope mais il faut trouver une solution !
Tu sais que je suis avec Dany et qu’on s’entend super bien tous les deux.
Maintenant on va aborder un autre sujet...
Tu m’as parlé longuement de ce garçon et pour moi, il va sans dire que tu éprouves des sentiments pour lui et de ce que tu m’en as dit, des messages que tu m’as envoyé je pense qu’il en éprouve aussi pour toi !
Après tu sais ce que je t’ai toujours dis. C’est toi qui décides, c’est toi qui choisis et personne ne saura jamais mieux que toi ce que tu veux et ce dont tu as envie.
En tout cas, parles-en à ta maman, tu sais, elle te connaît mieux que n’importe qui.
Dans tous les cas, tu sais que je serais toujours là pour toi quoi qu’il arrive, quoi qu’il se passe.
Ton père est peut-être mon ex petit-ami mais tu ne seras jamais mon ex-belle-fille, tu seras toujours ma belle-fille.
Je t’aime Hope.
Erin

Hope prit son portable et annonça à son père qu’elle venait dîner le soir même. Elle lui fit alors part de la lettre d’Erin et il finit par accepter.


serieserie  (25.09.2017 à 10:23)

Lettre 8

C’est tout sourire qu’Erin rentrait chez elle en septembre, elle avait passé une très bonne journée au travail. Elle trouva une lettre avec écrit « urgent » au stylo rouge dessus.

Erin,
Je ne voulais pas t’écrire ni te déranger dans ta vie mais les circonstances sont différentes aujourd'hui.
Erin, tu dois venir à Chicago et vite. Je sais que tu ne veux pas en entendre parler, que pour toi revenir c’est peut-être prendre le risque de ne jamais repartir alors que tu as une vie qui te plais loin d’ici dans la grosse pomme mais ce n’est pas pour moi que je te demande de revenir.
Tu n’es même pas obligée de me voir ou de voir qui que se soit excepté Hope...
Pourquoi ?
Parce que ma fille est à l’hôpital Erin, elle est dans le coma.
Respire ça va aller.
Elle a été renversée par un ado au lycée, il n’a pas fait attention en reculant, elle était derrière et sa tête à violemment heurté le sol.
A l’heure où je t’écris cette lettre, on m’a demandé de lui amener des affaires, ils ne semblent pas certains que l’issu soit favorable, elle est dans un état plus que critique et les heures sont longues.
Il y a toujours une chance, toujours et c’est à ça qu’on se raccroche tous.
Flora est anéantie et moi aussi. Will regarde impuissant et désemparé les moniteurs et guette la moindre variation...
Viens Erin je t’en pris...
Viens, elle t’a toujours écoutée et elle a besoin de toi !
Pas besoin de répondre, de venir me voir je te l’ai dit.
Viens voir Hope, viens voir ma fille.
Jay.

Les larmes ne coulaient pas sur le visage d’Erin, juste la colère avait noircit ses traits. Elle ne réfléchit pas une seconde, laisser Hope partir sans lui dire au revoir lui était inconcevable. Elle prit un sac, lança des affaires dedans et prit un taxi direction l’aéroport, peu importe si elle devait attendre des heures avant de pouvoir embarquer, elle devait y aller.


serieserie  (28.09.2017 à 09:03)

Lettre 9

Erin était venue voir Hope, elle avait finalement accepté de dormir dans son ancien appartement pour la nuit après avoir croisé Jay et, enfin parler avec lui. Quelques jours plus tard, alors qu’elle arrivait dans la chambre de la jeune fille réveiller depuis quelques heures. Elle trouva une lettre à son intention contre le bord du verre.

Erin,
Jamais je ne pourrais assez te remercier de tout ce que tu as fait pour moi, pour ma fille.
Si elle est réveillée aujourd'hui, je sais que c’est en partie grâce à toi, tu es venue pour elle, tu as fait ce qu’il fallait pour qu’elle s’en sorte et pour ça je ne te dirais jamais assez merci.
Je sais que ce n’étais pas rien pour toi de revenir à Chicago alors que tu as ta vie à New-York, tes amis et puis, ton petit-ami...
Je n’arrive pas à croire que tu es réussi à trouver quelqu’un aussi vite... Que tu es réussi à passé à autres chose comme ça.
Hope ne veut rien me dire, elle dit que ça ne me regarde pas mais je n’arrive pas à ne pas y penser, elle me dit que tu es heureuse et que c’est la seule et unique chose sur laquelle je devrais me concentrer pour passer à autres choses, comme si c’était facile de fermer les yeux et d’oublié...
Si tu es heureuse, tant mieux pour toi, mais moi je n’arrive pas à imaginer le bonheur sans toi. La vie sans toi est aussi fade et inutile que la vie sans ma fille.
Fermes les yeux quelques secondes et que tu imagines le futur, imagine un enfant courir dans un grand jardin avec une belle maison qui respire la joie et le bonheur d’être ensemble et le bonheur d’une famille... Imagine une main enlacé dans la tienne pour le regarder jouer et maintenant regarde qui est avec toi... Regarde qui te tient la main, qui va se lever en un dixième de seconde quand cet enfant tombera et se fera mal au genou comme tous les enfants. Qui le réconfortera en lui disant que tout va bien ?
Si c’est lui, si c’est ton mec de New-York, c’est bon pas besoin d’aller plus loin, je te souhaite tout le bonheur du monde pour ta vie là-bas où les enfants jouent dans des cours de récréations sur les toits des immeubles. Tu l’emmèneras au parc pour le sortir, tu ne lui monteras jamais où tu as vécu enfant mais ta nouvelle vie étant là-bas, c’est chez toi et ça sera chez vous.
Si par contre, comme je l’espère, ce n’est pas lui mais que c’est bel et bien moi qui tien ta main dans ce futur, ce n’est pas des paroles en l’air, ce n’est pas pour de faux et tout ça, c’est réel. Je veux ce futur avec toi !
Je veux qu’on soit cette famille unie qu’on idéalise tous quand on est petit, je veux que ça soit notre réalité !
Je veux qu’on soit heureux tous les trois, toi, moi et Hope et on pourrait même avoir des enfants, ça me plairait beaucoup...
Je sais qu’on a rien d’un couple traditionnel et qu’on a même rien d’un couple tout court en ce moment même...
Mais bordel Erin, ouvre les yeux !
Je t’aime plus que tout au monde et pas une seconde je n’ai cessé de t’aimer depuis la première fois qu’on s’est vu, notre première soirée et notre premier baiser...
Ici, maintenant, je vais te poser la question que je voulais te poser avant que tu partes à New-York. C’est probablement idiot et stupide et certainement pas le moment propice pour te demander ça mais j’en ai marre d’attendre !
La vie est trop courte...
Je ne veux pas perdre une seconde de plus !
Je t’aime Erin Lindsay.
Veux-tu m’épouser ?

Les larmes qui perlaient sur les joues d’Erin n’étaient pas de tristesse mais d’un mélange de joie et de soulagement pour Hope qui était réveillée. Jay était dans la salle de bain en sortie et posa un écrin sur la petite table de lit devant Hope.


serieserie  (02.10.2017 à 11:32)

Lettre 10

Alors que le mariage se préparait tranquillement, Jay fut surpris de tomber sur une feuille, une page de papier écrite par Erin.

Jay,
Chaque jour qui passe me rapproche un peu plus de toi.
Notre histoire est si forte et si fragile à la fois, c’est terrifiant.
Je n’ai pas peur de le dire, j’ai peur de l’avenir parfois, peur de ce qui va nous arriver…
Mais quand j’ai trop peur je n’ai qu’à te regarder.
J’ai vécu tant de chose depuis ces dernières années et surtout avec toi…
J’ai tant aimé et tant perdu…
Mais j’ai tant appris surtout ! Tu m’as appris ce qu’était que le bonheur d’être ensemble, ce bonheur simple que je ne connaissais pas jusque-là !
Tu m’as offert une belle-fille en or sans qui on ne serait même pas là aujourd'hui…
Elle a presque failli mourir et c’est ça qui nous a remis ensemble ! Je n’aurais pas supporté la perdre, je l’aime tellement cette gamine mais je sais que je ne serais jamais repartis à Chicago après ça.
Peu importait, je t’aime Jay et je savais que toi et moi, on était fait l’un pour l’autre...
Et même si ça n’a pas toujours été simple entre nous de communiqué, on a toujours fini par se comprendre !
Si on m’avait dit que je finirais marié comme ça, avec un homme comme toi quand j’étais petite, je n’aurai pu que rire !
Qui aurait parié sur une gamine de la rue épousant un flic de Chicago ancien ranger !
Mais aujourd’hui on est là, tous les deux et on sait très bien pourquoi on fait ça.
Tout ce qu’on a traversé, le bon, le mauvais et le très mauvais, on a réussi à s’en sortir, à se sortir de tout ça et aujourd’hui je suis là pour te dire que je veux être ta femme jusqu’à la fin des temps.
Tu fais de moi quelqu’un de meilleur depuis le jour où je t’ai rencontré, tu m’as fait évoluer dans le bon sens, tu m’as fait grandir tout simplement !
Je t’aime Jay Halstead, plus qu’il n’est permis d’aimer.
J’aime la vie que j’ai avec toi et j’aime le futur qui se dessine devant nous !
J’ai envie de passer le reste de mes jours avec toi.
Je veux avoir des enfants avec toi.
Je veux fonder une famille avec toi.
Je veux voir grandir Hope avec toi.
Je veux des frères et sœurs pour elle.
Je veux une maison, je veux un foyer.
Je veux me réveiller chaque matin à tes côtés.
Je veux te dire chaque jour que je t’aime plus que le précédent.
Je ne veux pas vivre sans toi, je ne peux pas vivre sans toi.
Je ne peux pas respirer si je ne sais pas que tu vas bien.
Je l’ai voulu, je le voulais, je le veux, je le veux encore et encore, je le voudrais encore dans un an, deux ans, vingt ans ! Je le voudrais jusqu’à la fin de mes jours, jusqu’à ce que plus qu’aucun mot ne sorte plus de ma bouche, jusqu’à ce que le vent transporte mes mots depuis l’au-delà je le dirais encore et encore !
Je t’aime et je veux devenir ta femme !

Jay était heureux et n’attendait que d’entendre Erin prononcer ses mots lors de la cérémonie juste avant ce « Je le veux » qui marquerait un nouveau chapitre dans leur vie.


serieserie  (05.10.2017 à 10:38)

Ne manque pas...

Illustration pour le sixième numéro d'HypnoMag avec Graham Patrick Martin en couverture.
HypnoMag | Découvre le numéro 6 !

Le quartier The Good Doctor ouvre ses portes sur HypnoSeries
Nouveau quartier | Vidéo d'ouverture

Activité récente

Photo du mois
Aujourd'hui à 20:19

Chicago Justice - La série
Aujourd'hui à 11:01

Now or Never
Aujourd'hui à 19:40

Le secret de Voight
Aujourd'hui à 09:55

Fiche technique
Aujourd'hui à 10:04

S05E09 Monster
Avant-hier

S05E08 Politics
Avant-hier

Les forums
17.11.2017

Dernières audiences
Logo de la chaîne NBC

Chicago PD, S05E07 (inédit)
Mercredi 15 novembre à 22:00
6.39m / 1.2% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

Chicago PD, S05E06 (inédit)
Mercredi 8 novembre à 22:00
5.16m / 0.9% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

Chicago PD, S05E05 (inédit)
Mercredi 25 octobre à 22:00
6.16m / 1.1% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

Chicago PD, S05E04 (inédit)
Mercredi 18 octobre à 22:00
5.79m / 1.1% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

Chicago PD, S05E03 (inédit)
Mercredi 11 octobre à 22:00
6.07m / 1.2% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

Chicago PD, S05E02 (inédit)
Mercredi 4 octobre à 22:00
6.19m / 1.2% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
CPD | Monica Barbaro de retour!

CPD | Monica Barbaro de retour!
Monica Barbaro qui a tenu le rôle d'Anna Valdez dans Chicago Justice et qui a déjà fait une...

CJ | Diffusion 13ème Rue - 1.01 & 1.02

CJ | Diffusion 13ème Rue - 1.01 & 1.02
Ce soir débute la diffusion de la saison 1 de Chicago Justice sur 13ème Rue! Vous pourrez retrouver...

CPD | Diffusion 5.07 : Care Under Fire

CPD | Diffusion 5.07 : Care Under Fire
Ce soir, NBC continue la diffusion de la saison 5 de Chicago PD. L'épisode 5.07, intitulé Care Under...

Du mouvement dans les EV...

Du mouvement dans les EV...
Des EV terminés et un nouvel EV...  Des EV terminés Terminé depuis plusieurs semaines, serieserie...

CPD | Joyeux anniversaire !

CPD | Joyeux anniversaire !
Aujourd'hui, Stella Maeve, notre regretée Nadia Decotis, fête son anniversaire! En effet, elle est...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium
HypnoPromo

choup37, Hier à 22:43

Supers calendrier et sondage d'ailleurs *tire ses manches et repart*

arween, Aujourd'hui à 11:21

Bonjour ! Nouveau sondage sur The Walking Dead ! N'hésitez pas venir voter pour le personnage que vous aimeriez voir dans un spin-off !

grims, Aujourd'hui à 11:30

Le quartier The Tudors vous propose un nouveau sondage !

grims, Aujourd'hui à 11:30

Et si on fêtait Thanksgiving à la cour? Drôle d'idée bien sûr, mais essayons juste de savoir pour quoi Henry remercierait ?

grims, Aujourd'hui à 11:30

Nous vous attendons nombreux

HypnoBlabla

Locksley, Aujourd'hui à 13:48

Bonjour Malice825 : désolée pour ce petit désagrément sur notre page d'accueil, ça se produit de temps en temps...

Locksley, Aujourd'hui à 13:48

... et jusqu'ici, nous n'avons pas encore réussi à solutionner ce problème.

Locksley, Aujourd'hui à 13:49

Quand ça se produit, inutile de recharger 5 fois ta page, ça se remet en place tout seul au bout de quelques minutes

Locksley, Aujourd'hui à 13:49

Bonne journée !

Supersympa, Aujourd'hui à 15:21

Bonjour z'à toutes z'et à tous !

Viens chatter !