VOTE | 286 fans

Le cartel Hypnoweb a besoin de toi !
Rejoins-nous sans attendre

Le secret de Voight

Créateur : soaddict 
Date de création : 13.09.2017 à 13h59

Message du créateur :
L'histoire commence après le départ d'Erin Lindsay pour New York, la vie suit son cours mais pour combien de temps ?

Cet épisode compte 46 paragraphes

Afficher l'épisode

CHICAGO

Six mois s'était écoulé depuis le départ d'Erin. La vie suivait son cours à Chicago, l'équipe avait retrouvé son rythme et son fonctionnement après la perte d'un élément aussi important que pouvait l'être la jeune femme. Hayley Upton avait elle aussi trouvé sa place, sans jamais souffrir de la comparaison avec l'ancienne partenaire de Jay qui était devenu son équipier. Le duo fonctionnait plutôt bien, une certaine complicité commençait à s'installer et l'équilibre entre les deux jeunes gens en faisait une équipe forte et complète.

L'unité des renseignements avait reprit des habitudes de travail, des relations toujours aussi complices et amicales, même si les premiers temps avaient été difficiles pour tout le monde, surtout pour Hank et pour Jay. L'équipe avait découvert quelques traits communs chez les deux hommes, ils ne montraient pas la douleur provoquée par ce départ précipité, il ne partageaient pas leurs sentiments ni leurs émotions, ils souriaient chaque jour, pensant cacher leur mal être.

Et puis les jours, les semaines et les mois passèrent et les sourires devinrent plus vrai, plus sincère, signe que la peine s'effaçait pour laisser la place à l'habitude.

Un lundi matin au District, Voight rassembla ses hommes dans la grande salle. Une nouvelle affaire leur était confiée, le corps d'une jeune femme venait d'être retrouvée dans une ruelle du centre ville. Impossible à identifier, l'équipe des renseignements était en charge de découvrir son identité et ce qui avait pu lui arriver. Hank prit la parole un court instant afin de distribuer les rôles à chacun.

- Halstead et Upton, vous allez faire un tour aux alentours de la ruelle, Atwater et Burgess vous passez à la morgue et Ruzek et Al vous récupérer les infos des officiers qui ont découvert le corps, on se retrouve ici en fin de journée pour faire le point, lança le Sergent en prenant sa veste

Les différentes équipes quittaient les locaux. Burgess et Atwater partirent les premiers, pendant que Ruzek attendait Al qui s'était dirigé vers Hank. A voix basse et le dos tourné au reste de l'équipe, Al glissa quelques mots à l'oreille de son supérieur.

- Tout va bien ? Demanda-t-il

- Oui... je vous laisse gérer la journée, j'ai quelque chose à faire de mon côté... répondit Hank

- Je te trouve... préoccupé en ce moment, tu es sûr que...

- Oui, tout va bien, coupa-t-il en tapant de sa main sur l'épaule d'Olinsky

Il disparut dans le couloir, évitant ainsi d'autres questions. Al repartit vers Ruzek qui l'attendait toujours. En descendant au sous-sol pour rejoindre le parking à l'extérieur, ils tombèrent sur Jay et Hayley, qui comme depuis quelques jours se disputaient la place du conducteur.

- Ok.. prêt ? Lança Hayley

- Prêt ! Répondit Jay avec une main dans le dos

La clé du véhicule posée sur le capot, les deux jeunes gens face à face, attendaient le signal. Un bip retentit provenant de la montre d'Hayley, ce qui déclencha un geste rapide des deux partenaires. Leurs mains se jetèrent violemment sur le capot pour attraper la précieuse clé qui finit dans la main d'Hayley. Elle poussa un cri victorieux et se moqua gentiment de Jay.

- Et c'est encore moi qui conduit ! Dit-elle avec un grand sourire

- Tu triches ! Comment tu peux..., bref, laisse tomber ! Lança Jay en secouant la tête

- Vous faîtes quoi ? Demanda Ruzek en arrivant à leur hauteur

- J’apprends la rapidité à Jay ! Lança Hayley en montant dans le véhicule

- C'est ça oui ! Répondit-il en montant à son tour

Le véhicule quitta le district pour rejoindre la ruelle où le corps de la jeune femme avait été retrouvé. Le trajet fut, comme souvent, animé d'une conversation banale entre les deux partenaires qui apprenaient encore à se connaître. Une fois à proximité du lieu, Hayley arrêta la voiture près du trottoir et ils parcoururent les derniers mètres à pied.

- On y est, annonça Jay en passant la bande signalétique jaune installé par les officiers

- On cherche quoi ? Demanda Hayley en scrutant les alentours

- Je sais pas encore, apparemment elle n'avait rien sur elle qui puisse l'identifier, donc... on cherche quelque chose qui pourrait nous mettre sur une piste j'imagine...

- Ok, on y va, répondit Hayley en avançant vers le fond de la ruelle

De leur côté Atwater et Burgess venaient d'arriver à la morgue. Ils attendaient derrière une lourde porte grise que le légiste les autorise à entrer. Quelques minutes après leur arrivée, un jeune homme en blouse leur fit signe de s'approcher. Ils entrèrent en silence et s’avancèrent ensemble vers le corps de la jeune femme, étendue sous un drap, seule dans cette immense pièce froide.

- Je peux ? Demanda Kevin en désignant la table du doigt

- Je vous en prie, répondit le jeune homme en soulevant le haut du drap pour dévoiler le visage de la victime

- Wow... elle... elle est..., dit Burgess en portant sa main à sa bouche sans pouvoir finir sa phrase

- Ok... on peut voir ses effets personnels ? Dit Atwater visiblement troublé

- Malheureusement, il n'y a rien, répondit le jeune médecin, nous avons découpé ses vêtements et elle n'avait rien d'autre...pas de bijoux, pas de sac, ses poches étaient vides...

- Je vais juste faire une photo si ça ne vous ennuie pas, annonça Kim en sortant son téléphone

- Pas de soucis, le rapport d'autopsie sera prêt dès demain, je me charge de vous l'envoyer

Ils acquiescèrent d'un signe de tête et quittèrent le lieu rapidement. De retour à leur voiture, le silence pesant prit fin quand Burgess se décida à prendre la parole.

- Tu l'as vu toi aussi hein ? Demanda-t-elle

- Oui, j'ai vu... et c'est troublant..., mais ça nous avance à rien, répondit Kevin

- Non mais c'est pas juste troublant c'est....

- C'est le portrait craché d'Erin je sais ! Coupa Atwater

- C'est son sosie parfait tu veux dire ! J'étais super mal à l'aise là dedans !

- Ouai... moi aussi, tu crois qu'elles pourraient être de la même famille ?

- J'en sais rien... je sais même pas si Lindsay a de la famille... répondit Kim

- C'est peut être juste une coïncidence...

Le reste du trajet se fit en silence. De retour au district, les différentes équipes firent le point pour rassembler les infos. Voight n'étant pas revenu durant la journée, l'équipe patienta jusqu'au soir avant de se décider à commencer sans lui. Le tableau blanc fut remplit très vite et les images qui s'affichèrent alors, laissèrent à tous une sensation étrange. L'ambiance plus légère des derniers jours venait de laisser la place à une pesante inquiétude sans qu'aucun des membres ne sache encore pourquoi. Jay ne parvenait pas à détacher son regard du visage de la jeune femme, la troublante ressemblance l'avait choqué lui aussi et il voulait maintenant rapidement trouvé l'identité de l'inconnue pour faire la lumière sur cette affaire.


soaddict  (13.09.2017 à 14:02)
Message édité : 13.09.2017 à 14:14

NEW-YORK

Erin se réveillait doucement en s'étirant dans son lit. Sa main frôla l'oreiller près d'elle et elle se mit à chercher de la main une présence qu'elle ne trouva pas. Elle se releva pour s'asseoir en tailleur et frotta son visage de ses deux mains. Le jour se levait à peine et la lumière commençait à filtrer à travers les volets fermés. Elle attrapa son téléphone et le déverrouilla machinalement pour voir s'afficher plusieurs messages. La plupart venait de Hank qui prenait régulièrement de ses nouvelles depuis son départ mais ces derniers temps les messages s'étaient espacés, elle n'en recevait plus autant qu'avant et d'ailleurs, elle mettait aussi beaucoup plus de temps à lui répondre.

Elle allait se lever quand la porte de la chambre s'ouvrit. Un jeune homme apparût, les cheveux en bataille et un sourire charmeur sur le visage. Ses yeux d'un vert perçant fixait Erin avant qu'il ne se décide à entrer dans la pièce. Il tenait deux tasses de café qu'il déposa sur la table de chevet près d'elle et s'avança pour l'embrasser tendrement.

- Bonjour, dit-il en gardant sa main sur la joue d'Erin

- Salut, répondit-elle en souriant à son tour

- Bien dormi ?

- Oui, et toi ?

- Pas assez... a cause de toi essentiellement...

Elle hocha la tête en riant et passa ses bras autour de son cou pour l'embrasser à son tour en l'attirant contre elle. Ils s'enroulèrent ensemble dans les draps et n'en sortirent que de longues minutes plus tard. Le café était froid et resterait sur la table pendant qu'ils se préparaient rapidement pour partir ensemble au bureau.

Dans le sous-sol d'un immeuble ultra sécurisé où ils venaient de garer leur deux véhicules, Erin sortit en premier de sa voiture et attendit que le jeune homme la rejoigne.

- Owen ? Chuchota-t-elle quand il approcha

- Oui ? Répondit-il en fronçant les sourcils

Sans rien dire, elle lui vola un baiser rapide en l'attrapant par sa cravate et s'avança tout de suite vers les ascenseurs, le laissant derrière elle. Il la suivit en souriant. Leur relation n'avait rien d'officiel et la jeune femme jouait avec le feu en prenant le risque d'être vu par des collègues. Elle aimait ce côté interdit, elle le surprenait souvent avec ce genre de baiser volé à l'angle d'un couloir, entre deux portes ou dès qu'elle savait qu'aucune caméra n'était braqué sur eux.

La carte magnétique d'Owen déverrouilla l'appel de l'ascenseur. A partir d'ici la sécurité était multiplié et les deux jeunes gens reprirent une attitude plus professionnelle.

Erin s'installa rapidement derrière son bureau et prit connaissance des différents appels reçus en son absence et des quelques notes laissées sur le coin de la table. Elle décrocha son téléphone quand une femme arriva face à elle, son regard noir ne laissait aucun doute sur la conversation qui suivrait.

- Agent Lindsay, dans mon bureau, lâcha-t-elle sèchement

- Tout de suite Madame, répondit Erin en reposant le téléphone

Elle la suivit sous le regard des autres agents, et la porte en verre se ferma dès qu'elle fut à l'intérieur du bureau. Debout face à cette femme, Erin attendait les réprimandes. Son tempérament l'amenait souvent à devoir gérer ce genre de situation, elle faisait son travail avec passion et c'est ce qui la poussait parfois à composer avec la réglementation, sans suivre les ordres à la lettre.

- Agent Lindsay, commença la Directrice, tout d'abord, je tiens à vous dire que j'ai eu de très bons retours à votre sujet, l'ensemble de vos collègues s'accordent à dire que vous êtes un très bon élément,

- Merci Madame, répondit Erin

- Cependant, je continue de penser que vous avez un souci avec l'autorité, il est plus que probable que dans votre unité de Chicago des dérapages puissent être tolérés mais sachez qu'ici, nous considérons cela comme un manque de respect envers vos supérieurs et vos partenaires

Erin savait très bien ce qu'il lui était reproché, lors d'une intervention elle avait désobéi à un ordre direct et s'était retrouvé dans une lutte au corps à corps avec un dangereux criminel, soupçonné d'acte terroriste. L'affaire s'était heureusement soldée par une arrestation musclée et Erin n'avait reçu que quelques coups sans gravité. Malgré tout, ses supérieurs lui reprochaient son impulsivité et souhaitaient que la situation s'améliore. Elle prit sur elle de s'excuser auprès de la Directrice.

- Je comprends tout à fait Madame, et je vous assure que cela ne se reproduira pas... dit Erin sans baisser le regard

- Je l'espère, mais pour ma tranquillité, je veux que vous soyez en mesure d'assurer ce genre de situation la prochaine fois, je vous transfère pour quelque temps au centre d'entraînements, répondit la Directrice

- Le centre d'entraînement ? Mais pour faire quoi ? S'étonna Erin

- Vous allez suivre une formation de préparation au combat rapproché, c'est physique, c'est épuisant mais vous apprendrez la technique et la discipline, et vous en avez bien besoin !

Erin acquiesça de la tête et sortit du bureau. Au loin, Owen l'interrogeait du regard, sachant bien qu'il n'aurait pas de réponse immédiate. Erin ramassa ses affaires et quitta le bureau, ce n'est qu'une fois à l'extérieur qu'elle l'appela pour lui expliquer la situation et lui demander de la rejoindre.

Dans le parking, où elle était appuyée sur sa voiture, Erin vit arrivé son partenaire, les poings fermés et la mâchoire serrée. Derrière son regard pétillant, le jeune homme était parfois victime d'accès de colère incontrôlés et Erin en avait déjà fait les frais plusieurs fois. D'un naturel jaloux et inquiet, il ne supportait pas l'idée d'être séparé d'elle et craignait que la situation ne lui échappe.

- Écoute... c'est juste pour quelques jours, d'accord ? Tenta Erin pour le rassurer

- Je sais... j'y peux rien je supporte pas de te voir traîner avec d'autres gars, ça me rend dingue ! Lança-t-il

- Arrêtes, je vais traîner avec personne... Répondit Erin en caressant sa joue, tu sais bien que je m'en fous des autres, alors tu remontes là-haut et on se voit ce soir pour en parler d'accord ?

Toujours aussi nerveux, il s'approcha d'elle et agrippa son bras violemment, ce qui surprit la jeune femme.

- Je te préviens Erin... tiens-toi tranquille ok ?

- Owen... Lâches moi, tu me fais mal ! Dit-elle en le repoussant

- Je sais oui... Répondit-il en la fixant d'un regard noir

Il la lâcha et lui tourna le dos pour repartir vers l'ascenseur. Erin resta figée un instant, frottant son bras sans comprendre ce qui pouvait pousser cet homme à ce genre de comportement. Troublée par ce qu'il venait de se passer, elle monta dans sa voiture et prit la direction du centre d'entraînement sans se douter que les jours à venir seraient encore bien plus perturbants.


soaddict  (15.09.2017 à 08:50)

CHICAGO

L'unité avançait plutôt lentement dans ses recherches. Jay et Hayley avaient fouillé la ruelle sans résultat. Le seul objet qu'ils avaient pu ramener était un trousseau de clé, retrouvé dans une grille d'évacuation d'eau. Le labo analysait les empreintes et les traces de sang, mais ces clés pouvaient appartenir à n'importe qui, et peut être même n'avaient-elles aucun rapport avec ce qui avait pu se dérouler dans la ruelle ce soir-là.

Les éléments tous rassemblés ne permettaient pas d'avancer. Aucun signalement n'avait été fait concernant une disparition et la jeune fille restait toujours sans identité. En fin de matinée, alors que tout le monde tentait de comprendre cette énigme, les résultats de l'autopsie arrivèrent. Atwater s'installa face à son écran pour lire le compte rendu à son équipe.

- La jeune femme est morte asphyxiée, d'après les marques de strangulation, on l'aurait étranglé par derrière avec un câble ou un tissus.... Avant ça elle aurait reçu de nombreux coups à l'abdomen et au visage, pas de traces de violences sexuelle et les résultats d'analyses toxicologique sont négatif. Les empreintes ne donnent rien, donc elle n'est pas fichée chez nous... Rien qui nous permette de l'identifier, souffla-t-il

- Super ! On n'a pas avancé du tout ! Ajouta Ruzek

- C'est pas possible ! Y a forcément un moyen de savoir qui elle est ? Personne ne disparaît comme ça sans que quelqu'un ne s'inquiète ! Y a forcément quelqu'un qui la cherche ! Lança Jay au reste de l'équipe

Dans l'escalier, des bruits de pas attirèrent l'attention de toute l'unité. Hank réapparût pour la première fois depuis le début de l'enquête, et son visage encore plus fermé que ces derniers jours trahissait une certaine angoisse. Il salua rapidement l'équipe et se planta au milieu de la salle. Les mains dans les poches de son jean, il se mordillait les lèvres avant de prendre la parole.

- Je sais qui est cette gamine... Lança-t-il

Les hommes échangèrent quelques regards d'incompréhension, un silence s'installa et Hank reprit son souffle avant de continuer.

- Vous l'avez tous remarqué j'ai été pas mal absent ces derniers temps... j'avais des choses à régler et je pensais sincèrement que ça pourrait rester une affaire personnelle mais ce n'est plus le cas...

- Donc tu la connais ? Enfin... tu la connaissais ? Demanda Al

- Oui... Elle s'appelle Julie Evans, elle avait 26 ans, et je pense qu'elle est morte à cause de moi...

Le silence se fit encore un peu plus lourd. Personne ne comprenait le lien que pouvait avoir Hank avec cette jeune fille, qui était-elle, comment connaissait-elle leur Sergent, trop de questions qui visiblement ne trouverait pas de réponse dans l'immédiat. Hank toussa pour s'éclaircir la voix et reprit sur un ton toujours aussi grave.

- C'est une longue histoire, tout ce que vous avez besoin de savoir pour l'instant, c'est que le type qui a fait ça n'est qu'un jouet dans les mains d'un homme bien plus important, et c'est cet homme qui cherche à m'atteindre en s'en prenant à ma famille... Souffla-t-il

- Ta famille ? Osa demander Al

Hank ne donna pas de réponse. Sur le tableau blanc, il enleva la photo du visage abîmée de la jeune femme. Il prit un feutre et inscrivit un nom, Emilio Bellini. Il se tourna vers son équipe et s'adressa à eux comme il ne l'avait jamais fait auparavant.

- Toute l'histoire est contenue dans un dossier d'archive à ce nom-là, je vais avoir besoin de vous..., Et je vais avoir besoin que vous ne posiez pas de question... Lâcha-t-il avant de retourner dans son bureau.

L'ensemble de l'unité était abasourdi, personne ne comprenait encore ce qu'il se passait mais le ton de leur Sergent laissait présager le pire. Al prit les choses en mains et demanda à Ruzek de commencer les recherches sur cet Emilio Bellini, Atwater et Jay s'installèrent à ses côtés vite rejoint par Burgess et Upton. Al lui, se dirigea vers le bureau de Hank, où il entra sans frapper.

Il s'installa face à lui et l'observa un instant avant de s'avancer en posant ses bras sur le bureau.

- On se connaît depuis combien de temps Hank ? Demanda-t-il

- Un sacré bout de temps je dirais...

- C'est ça, un sacré bout de temps oui !

- Pourquoi tu demandes ça ?

- Parce que j'ai besoin de comprendre si tu veux que je t'aide... Eux ils cherchent, dit-il en désignant du doigt l'équipe dans son dos qui s'agglutinait devant un écran,

- Al...

- Eux ils cherchent Hank, reprit-il, mais moi je veux l'entendre... Qui est cette jeune femme ?

Hank prit une longue inspiration et souffla bruyamment avant de prendre la même position que son ami. Les bras posés sur le bureau, les mains croisées au centre, il s'avança pour lui confier ce lourd secret.


soaddict  (17.09.2017 à 17:52)

CHICAGO

La journée s'était achevée sans que l'unité n'obtienne d'explications de la part de Voight. Al était resté longtemps dans son bureau mais à sa sortie il n'avait rien dit à ses partenaires. Les recherches avaient tout d'abord apportées un premier élément, Emilio Bellini était incarcéré dans une prison haute sécurité de l'état de l'Illinois. Son casier, long comme le bras, faisait étal de ses diverses activités, il avait été l'un des plus renommé chef de la mafia italienne de ces vingt dernières années. Son organisation avait été démantelée et il avait tout perdu, il purgeait maintenant une peine de prison à perpétuité pour différents meurtres, règlements de compte et autres braquages et trafics.

Dans les archives, le carton portant le nom d'Emilio contenait le reste des éléments, les rapports de police, les témoignages de différents témoins, et tout un tas d'autres informations qu'il faudrait analyser et décortiquer avant de pouvoir prétendre comprendre le lien entre le meurtre d'une jeune femme de 26 ans, Voight et cet Emilio Bellini. La nuit était tombée et l'équipe, en l'absence d'un Sergent apte à donner des ordres, s'autorisa à quitter les locaux.

- Qui est partant pour un verre au Molly's ? lança Ruzek

- Je te suis ! Répondit Jay en lançant un regard à Hayley

- Ok, je viens aussi, annonça la jeune femme en réponse à Jay

- Pas pour moi non, je dois rentrer, dit Atwater en prenant sa veste

- Pareil, je vais rentrer aussi, dit à son tour Burgess

Al, les yeux rivés sur les premiers documents venant de la boîte d'archive, ne prit même pas la peine de répondre. L'équipe n'insista pas et quitta le district rapidement pour prendre la direction du bar dans lequel ils avaient leurs habitudes. Pendant que Ruzek discutait avec l'équipe de la caserne 51, Hayley et Jay s'étaient installés à une table face au comptoir. On leur déposa deux bières et la conversation s'engagea.

- T'es silencieux ce soir... commença Hayley

- Ouai... c'est cette affaire qui me préoccupe je suppose, répondit Jay sans lever les yeux

- C'est moi ou tout le monde est chamboulé par tout ça ? Enfin je veux dire, à la base la ressemblance de cette fille avec Lindsay à scotcher tout le monde ok..., mais ensuite Voight qui débarque en disant la connaître c'est...

- Pour l'instant je comprends pas mieux que toi tu sais ? Coupa Jay, c'est juste que... j'en sais rien ! Y a quelque chose que je sens pas et...

- Et tu aurais voulu en parler avec elle ?

- Avec qui ? S'étonna Jay

- Avec Erin ! Tu sais, c'est pas parce que tu n'en parles pas que je ne vois rien ! Répondit Hayley

Le jeune homme s'en voulait presque d'être si transparent et prévisible. Depuis plusieurs mois il faisait tout pour oublier celle qui avait tant compté pour lui et cette affaire venait de tout faire remonter à la surface sans qu'il ne sache vraiment pourquoi. La seule chose dont il était certain c'est que la ressemblance physique entre Julie Evans et Erin n'était pas une coïncidence.

 

NEW YORK

Erin était rentrée tard comme souvent depuis qu'elle avait commencé les séances d'entraînement. Fatiguée et contrariée, elle n'avait pas répondu aux appels de Hank. En arrivant devant chez elle, elle glissa la clé dans la serrure mais la porte s'ouvrit avant même que sa main ne touche la poignée.

- T'as vu l'heure ? Dit Owen sèchement avant même de la laisser entrer

- Owen ? Qu'est ce que tu fais chez moi ? Comment t'es entré ? Répondit Erin surprise

Pour toute réponse, l'homme l'attrapa par l'épaule et la poussa à l'intérieur. Consciente qu'il n'était pas dans son état normal, Erin tenta dans un premier temps, de le raisonner. Elle expliqua que l'entraînement s'était terminé plus tard que prévu, qu'elle avait l'intention de l'appeler en rentrant, mais rien ne semblait le calmer. Elle lui tourna le dos, fatiguée de vivre ce genre de scène depuis trop longtemps déjà, elle arrêta de s'excuser et se mit à crier à son tour.

- J'en peux plus de tes crises Owen ! J'en ai marre ! Fous moi la paix, bordel ! Hurla-t-elle à bout de nerfs

La réponse du jeune homme ne se fit pas attendre. Sa main se leva pour s'abattre en une gifle retentissante sur la joue d'Erin qui bascula sous la violence du choc. Elle eût à peine le temps de se relever que le jeune homme était à genoux devant elle. Des larmes plein les yeux et, comme horrifié par son propre geste, il s'excusait dans un monologue à peine audible. Elle le prit dans ses bras et le serra contre elle. D'une main rassurante elle caressa ses cheveux et posa l'autre sur sa joue encore brûlante du coup qu'elle venait d'encaisser.


soaddict  (19.09.2017 à 08:58)

CHICAGO

Au Molly's, la salle se vidait doucement. Ruzek avait quitté le bar depuis près d'une heure laissant Jay et Hayley en grande conversation.

- Si tu penses si souvent à elle, pourquoi tu ne l'appelles pas ? Demanda Hayley

- Erin et moi... c'est compliqué, ça l'a toujours été.. je suis même presque convaincu qu'elle a fait le bon choix en quittant Chicago, répondit Jay

- Presque convaincu ?

- Ouai..., c'est une longue histoire... et je suis sûr que tu as mieux à faire...

- J'ai rien de prévu non, explique moi, si je peux t'aider..., insista Hayley

Jay raconta en quelques phrases son histoire avec Erin. Leur rupture qui n'en était pas vraiment une, et le fait qu'ils n'aient jamais eu l'occasion de se dire au revoir. Elle avait quitté Chicago trop rapidement, sûrement pressé de passer à autre chose, en tout cas c'est ce qu'il pensait. Puis il expliqua qu'il avait l'intention de lui demander de l'épouser juste avant son départ mais il passa sur les détails qui avaient longtemps compliqués leur histoire, la relation particulière d'Erin et Voight, le passé de la jeune femme ou encore le mariage qu'il lui avait caché pendant plusieurs années.

- Enfin bref... tu vois, histoire compliquée... finit-il par dire pour clore le sujet

- Tu devrais aller la voir, c'est idiot de ne pas tenter quelque chose après tout ce que vous avez vécu, répondit Hayley

- J'en sais rien... tu crois que je devrais ?

- Je suis sûre que tu devrais, tu mérites au moins une réponse à la question que tu n'as pas osé poser ! Lança-t-elle en se levant

Il lui sourit en se levant à son tour. Il était déjà tard et la journée du lendemain s'annonçait au moins aussi intense que celle qu'ils venaient de passer. Ils quittèrent le bar en saluant les derniers occupants et sortirent rejoindre leurs voitures. Avant de se séparer pour la nuit, Hayley adressa une dernière phrase à son partenaire.

- T'es un mec bien Halstead ! N'en doute jamais, lança-t-elle en appuyant ses mots d'un clin d’œil

- Merci... souffla-t-il visiblement troublé par cet élan de sincérité

Il monta dans sa voiture et prit la route en repensant aux mots d'Hayley, peut être avait-elle raison, peut être devrait-il rendre visite à Erin pour avoir une réponse. Et si elle refusait, alors il pourrait au moins mettre un point final à son histoire avec elle. Cette pensée l'aidait à accepter que ces derniers mois passés en silence ne serviraient pas à rien, il n'avait que peu d'espoir mais il était prêt à passer à autre chose s'il le fallait.

 

NEW YORK

Owen s'était endormi sur le canapé du petit appartement d'Erin. Assise sur un fauteuil à proximité, les genoux remontés et serrés contre son torse, la jeune femme l'observait en silence. Elle s'interrogeait sur cette relation qui avait débuté quelques mois plus tôt et qui n'avait jamais été autre chose qu'une suite de moment de bonheur intense entrecoupé de scènes identiques à celle qu'elle venait de vivre le soir même. Elle ne se reconnaissait pas dans son comportement, elle d'habitude si fière et si indépendante, s'accrochait à cet homme qui basculait entre deux personnalités totalement opposées.

Le fait d'être seule dans cette immense ville l'avait peut être fait changer, ou peut être était-ce la peur de l'abandon, elle cherchait au fond d'elle ce qui pouvait la pousser à accepter sans rien dire. Owen était, la plupart du temps, un homme charmant, prévenant et attentionné... Elle avait complètement craqué sur lui, dès le départ et dès leur première conversation, Jay était vite devenu un lointain souvenir, en quelques semaines seulement elle avait tout oublié.

Quitter Chicago et repartir à zéro avait été la meilleure chose à faire. Laisser derrière elle son passé, ce lourd fardeau qu'elle devait transporter, et qui était finalement resté là bas. Libre et plus légère, à New York elle pouvait être enfin quelqu'un d'autre. Mais ce quelqu'un d'autre acceptait les coups de son compagnon, sans comprendre pourquoi. Par peur d'être à nouveau seule ? Par peur de devoir encore lutter ?

Elle l'observait depuis de longues minutes, tentant de se convaincre qu'elle devait mettre un terme à tout ça. Lui demander de partir et de ne plus revenir. Ils travaillaient dans le même service mais ce n'était pas son équipier, ils prendraient facilement des distances et elle reprendrait le cours de sa vie en essayant d'oublier.

Il ouvrit les yeux un instant, la crise semblait passée et il souriait à nouveau. Son regard était redevenu plus doux, d'un signe de tête il lui demanda d'approcher et toutes les réflexions de la jeune femme s'envolèrent instantanément. Elle s'approcha pour se réfugier dans ses bras, la tête dans le creux de son épaule elle se serra contre lui sans un mot.


soaddict  (21.09.2017 à 08:54)

CHICAGO

L'unité des renseignements commençait son troisième jour d'enquête sur le meurtre de Julie Evans. Les indications de Voight leur avaient permis de faire un premier lien avec Emilio Bellini. L'homme toujours emprisonné, venait de perdre sa femme et son plus jeune fils dans un règlement de compte sanglant ordonné par un gang rival au sien. La mafia de l'époque s'était changé en un gang puissant qui avait prit possession de divers quartiers de la ville. Tenant les commerçants par des chantages, les obligeant à payer des « taxes de sécurité ». Les trafics de drogue et les guerres de territoires avaient remplacés les jeux d'argent et les paris.

Dans cette éternelle course à l'argent, les membres n'hésitaient pas à tuer pour déstabiliser leurs rivaux. La famille d'Emilio Bellini avait été attaqué en représailles et l'action visait à le faire reculer. Depuis sa prison, il continuait à diriger quelques affaires et on cherchait à le faire abandonner.

Dans les bureaux, le tableau blanc avait été effacé, à la place des derniers éléments, on pouvait voir maintenant des cases vides reliées par des traits entre elle, représentant chaque lien avec chaque membre, chaque action avec son but. La mort de la famille Bellini avait entraîné une colère incontrôlable, Emilio ayant été arrêté par Voight, il était donc probable que ce dernier le tienne pour responsable. Il ne restait plus qu'à comprendre le lien entre Hank et Julie Evans, pourquoi avait-il laissé entendre qu'elle était de sa famille, et la question que tout le monde se posait sans oser la soumettre au Sergent : la ressemblance de la jeune fille avec Lindsay, était-elle juste une coïncidence.

Ce jour là, une surprise attendait l'unité, quand le Sergent Platt monta l'escalier suivit par un homme qu'ils connaissaient bien.

- Antonio ! S'exclama Ruzek

- Content de te voir mon pote, lança Atwater en le saluant d'une poignée de main

L'équipe s'approcha pour saluer chacun leur tour leur ancien partenaire. Upton fut présenté comme il se doit et les premières questions fusèrent sur la présence de l'ancien détective dans les locaux. Dawson jeta un œil complice à Al qui lui répondit d'un signe de tête, validant ainsi leur décision commune.

- J'ai entendu dire que vous étiez sur une affaire difficile et je me suis dis que vous ne pourriez pas vous en sortir sans moi ! Plaisanta-t-il

- Et je suis ravi que tu sois là, lança une voix derrière lui

L'équipe se tourna comme un seul homme pour découvrir Voight qui était arrivé derrière eux sans un bruit. Il salua Antonio d'une accolade chaleureuse et s'installa sur le siège de l'ancien bureau de son détective. L'ensemble de l'unité semblait attendre ses paroles, devinant que le moment de vérité était proche maintenant qu'ils étaient tous réunis. Voight demanda leur attention en précisant que ce qu'il allait leur confier devait rester à tout jamais entre ses murs et ne jamais en sortir.

Après que chacun est acquiescé, il s'éclaircit la voix pour démarrer son récit.

- J'avais 17 ans quand j'ai découvert que mon père avait eu une liaison avec une femme et que cette liaison avait donné naissance à un jeune garçon, David Evans, il avait 12 ans à l'époque et sa mère était venu chez nous pour nous présenter « son » fils... Je n'ai compris que plus tard qu'il ne le savait pas lui non plus, David est donc mon demi-frère, et c'est aussi le père de Julie Evans..., ce qui fait d'elle ma nièce,

L'équipe faisait enfin le lien entre leur Sergent et cette jeune fille, presque soulagée de pouvoir enfin comprendre. Personne n'intervint malgré tout, laissant Voight finir son histoire et espérant en apprendre plus.

- L'histoire après ça est un peu plus complexe, David Evans purge actuellement une peine de prison, à la prison de Cook County, j'étais chargé de protéger sa famille, je lui ai promis, quand il a témoigné contre Bellini, de mettre sa femme et sa fille hors de danger et je n'ai pas pu tenir ma promesse... Cette vendetta est dirigée contre moi, Bellini me tient pour responsable de la mort de sa famille, alors il attaque la mienne... et vous en faites partie, je vous demanderai donc, à tous, d'être très prudent dans les jours qui viennent parce que nous allons nous engager dans un vrai combat au cœur de Chicago, j'ai perdu Julie et je ne perdrai personne d'autre, finit-il en se levant

Toutes les questions n'avaient pas eu de réponse mais les éléments étaient maintenant suffisants pour avancer. Retrouver le meurtrier de Julie, faire le lien avec le gang et relier tout ça à Bellini pour que définitivement cette vengeance prenne fin avant que d'autres morts ne soient à déplorer.


soaddict  (22.09.2017 à 12:43)

CHICAGO

Après les explications de Voight, l'équipe s'était remise au travail. Les nouveaux éléments allaient permettre d'avancer réellement même si beaucoup de zones d'ombre continuaient à gêner les enquêteurs. Jay prit les devants en allant poser lui-même quelques questions à son Sergent. Il frappa à la porte du bureau avant d'entrer et referma derrière lui. Légèrement tendu par la situation, il préféra démarrer sa conversation par un angle différent.

- Sergent..., j'ai prévu de rendre visite à Erin en fin de semaine et...

- Non ! Coupa-t-il

- Je m'attendais à ce genre de réaction... Reprit Jay sans pour autant laisser tomber

- Halstead... tu comprends la situation ? Je viens de vous dire que vous étiez en danger ! Laisse Erin en dehors de ça, elle ne fait plus partie de cette unité et elle a quitté la ville ! Gronda Voight qui commençait à s'énerver

- Elle a quitté l'unité et elle a quitté la ville oui ! Mais ça reste TA famille non ? Lança Jay

Il y eut un silence. Voight lui lança un regard glacial qui fit comprendre au jeune homme qu'il avait touché un point sensible. Puis il désigna de la main le siège devant lui, lui demandant de s'asseoir et d'écouter.

- Écoute... elle est en sécurité là-bas, je ne veux pas prendre de risque, et je ne veux pas non plus qu'elle se mette en tête de revenir ici, peu importe ce que tu décides, tu vas la voir si tu veux.... mais tu ne lui parles de rien ! Ce qu'il se passe ici, reste ici, on s'est bien compris ? Dit-il en appuyant ses propos d'un regard sévère

- Compris Sergent, répondit Jay, mais j'ai besoin de savoir....

- Savoir quoi ? Interrogea Hank

- Savoir le fond de cette histoire ! Je sais que tu ne nous dis pas tout ! Et je ne sais pas  pourquoi tu refuses d'en parler ?

Un silence s'installa encore, mais cette fois, le regard de Voight n'était pas noir de colère, il semblait au contraire triste et coupable à la fois. Il parla calmement, mais sur un ton ferme.

- Je ne peux pas te donner d'explication... je suis désolé, tu comprendras en temps voulu, et je te demanderais de ne pas insister..., et encore une fois, s'il te plaît, laisse Erin en dehors de tout ça, pour sa sécurité, dit-il d'une voix posée

- Comme tu veux... répondit Jay en se levant

Sans plus un mot, il quitta le bureau pour rejoindre le reste de l'équipe. Les infos du labo venaient d'arriver et les empreintes relevées sur le jeu de clés provenant de la ruelle avaient trouvé une correspondance. Un premier nom viendrait remplir une case jusque-là vide sur le tableau blanc. On tenait le meurtrier de la jeune Julie et l'unité préparait déjà son intervention. Antonio avait pris la direction des opérations et distribuait les rôles à chacun.

 

NEW YORK

La journée avait démarré comme toutes les précédentes depuis plus d'une semaine pour Erin. Elle avait rejoint le centre d'entraînement où elle suivait assidûment la formation qu'on lui avait imposé. Dans le vestiaire, un jeune homme était déjà présent, discret et réservé, il saluait poliment Erin tous les jours sans oser lui parler. Ce matin là, il prit un instant pour lancer la conversation.

- Hey... ça va ce matin ? Demanda-t-il

- Salut, répondit poliment Erin, ça va merci...

- Tu te débrouilles pas mal ici, je t'ai vu au corps à corps avec Jake hier,

- Jake ? C'est le grand type un peu trop sûr de lui ? Se moqua-t-elle gentiment

- Oui ! C'est lui ! Dit-il en riant, il m'a mis au tapis trois fois déjà....

- Il a un point faible, c'est comme ça que je l'ai eu, je te montrerais si tu veux,

- Ça serait super, merci ! Et au fait, je m'appelle Niels, dit-il en sortant

- Et moi, c'est Erin, répondit-elle

- Oui... je sais

Ils rejoignirent ensemble le gymnase en continuant leur conversation. Depuis qu'elle avait atterri ici, elle n'avait pas eu l'occasion de parler à un autre participant, et ça lui faisait du bien de partager ça avec un autre. Elle n'avait pas tellement l'occasion d'en parler avec Owen de peur de déclencher une crise, et Hank n'avait pas pris de nouvelles depuis plusieurs jours. Dans ces moments là, ses amis lui manquaient terriblement, elle pensait à Gabby, à son unité, à Hank et depuis peu elle s'était remise à penser à Jay.

Elle ne regrettait pas son choix d'avoir quitté Chicago, mais être une nouvelle personne dans une nouvelle ville était moins confortable qu'être le Détective Erin Lindsay de l'unité des renseignements. Elle chassa ses idées noires en tapant sur un sac de frappe, elle évacuait en même temps les sentiments complexes et incohérents qu'elle ressentait pour Owen. Un mélange d'envoûtement et de crainte, d'amour et de haine, rien d'identifiable et rien de logique. Son cœur battait plus fort quand elle pensait à lui, la même chose se produisait quand elle pensait à Jay.

La fin de la formation approchait et Erin réintégrerait bientôt les bureaux du FBI, une routine qu'elle avait choisie, mais qui commençait déjà à lui peser.


soaddict  (25.09.2017 à 11:20)

CHICAGO

La fin de la semaine était vite arrivée, et avec elle son lot de mauvaise nouvelle. Tout d'abord, le suspect arrêté pour le meurtre de Julie Evans n'avait rien révélé, il continuait de prétendre qu'il avait tué la jeune femme pour lui voler son sac. Identifié comme membre d'un gang, celui d'Emilio Bellini, on ne pouvait que supposer qu'il avait agi sur l'ordre de son patron, mais aucune preuve ne le mettrait en danger.

La mère de la jeune femme vivait en Caroline du Nord, c'est Voight qui les avait envoyées là-bas, elle et Julie, pour les mettre à l'abri. Une patrouille de la ville où elle vivait avait été envoyée à son domicile pour lui annoncer la triste nouvelle, mais dans la maison, c'est le corps sans vie de sa mère qu'ils avaient trouvé. Voight semblait de plus en plus dévasté par le cumul de tout ça. Il prit la décision de rendre une visite à David Evans, son frère, toujours incarcéré et sûrement lui aussi en danger maintenant.

A la prison de Cook County, il attendait patiemment dans la grande salle réservée aux visites. On amena David, son visage était grimaçant de douleur, la peine et le chagrin se lisait dans ses yeux. Il s'installa face à Voight, sans un mot.

- Je suis désolé David..., commença Hank

- Je savais que ça arriverait, le passé vous rattrape toujours hein Hank ? C'est ce que tu m'as toujours dit..., répondit-il d'une voix dénuée d'émotion

- Je vais faire tomber cet enfoiré, je te le promets, on vengera ta femme et ta fille, tu m'entends ?

- Tu oublies que j'ai deux filles Hank... répondit David en plantant son regard dans celui de Hank

- Non.... je n'oublies pas... mais Erin est à New York, et elle est en sécurité, tout ira bien pour elle ne t'en fais pas, je me suis toujours occupé d'elle et je m'en occuperai toujours...

Les deux hommes avaient le cœur serré, l'émotion était palpable mais, aucun des deux ne se laisserait aller à une démonstration affective envers l'autre. Ils étaient deux frères que tout oppose, un flic et un criminel emprisonné pour de nombreuses années, et malgré ça, ils partageaient le même sang et un passé commun qu'ils avaient soigneusement gardé pour eux.

 

NEW YORK

La formation d'Erin prenait fin. La jeune femme était partagée entre la joie d'en finir et la crainte de retrouver Owen, le bureau et ses collègues. Finalement, cette parenthèse lui avait fait du bien, elle avait physiquement souffert durant les séances de combat, mais elle en garderait des bases solides et une assurance nouvelle. Niels l'avait invité à boire un verre pour fêter leur dernière journée au centre. Elle avait accepté sans réfléchir, heureuse de rencontrer de nouvelles têtes.

Une partie de l'équipe de la formation s'était retrouvée dans un bar de Manhattan perché sur un building. Une terrasse immense offrait une vue imprenable sur cette ville magnifique. La soirée était froide, mais l'ambiance réchauffait les quelques fêtards qui s'étaient donné rendez vous au comptoir pour commencer à profiter du week-end à venir. Erin avait informé Owen de son absence, sans lui cacher la vérité, elle avait donné l'adresse du bar où elle se trouvait et avait convenu avec lui de le retrouver un peu plus tard dans la soirée.

Niels était arrivé avec deux verres, il en déposa un devant Erin qui discutait avec Jake. Ce dernier lança un regard complice au jeune Niels avant de les laisser en tête-à-tête.

- Tu l'as fais fuir, lança Erin en riant

- Tant mieux, répondit Niels, il te collait d'un peu trop près de toute façon !

Erin regarda le jeune homme qui semblait troublé après avoir avoué, à demi-mot, une certaine jalousie. Ils continuèrent à discuter pendant un long moment, expliquant chacun à leur tour, leurs envies, leur passion et Erin appréciait pour une fois que la conversation ne se pose pas sur le passé, mais plutôt sur l'avenir. Le temps fila trop rapidement et il était déjà tard quand elle consulta sa montre. Soudainement inquiète en pensant à Owen, elle se leva pour quitter le bar sous le regard inquiet de Niels qui ne comprenait pas ce départ si soudain.

Dans la rue au bas de l'immeuble, elle appelait un taxi qui ne s'arrêta pas. Niels qui l'avait suivi arriva derrière elle pour s'assurer que la jeune femme allait bien. Alors qu'ils étaient en train de discuter une voiture s'arrêta à leur niveau, Owen en descendit, visiblement très énervé.

- Monte dans la voiture ! Hurla-t-il à l'attention d'Erin

- Attend calme toi ! Dit Erin en levant les mains vers lui

Niels ne comprenant pas la situation, tenta de s'en mêler, mais Owen ne le laissa pas intervenir. Il se tourna vers lui pour lui balancer une violente droite en plein visage qui assomma le jeune homme. Resté à terre il ne put qu'assister à la scène, Owen agrippa fermement le bras d'Erin pour la pousser violemment dans la voiture sans qu'elle ne réagisse.

La voiture redémarra avant qu'il n'ait eut le temps de se relever. Impuissant, il remonta dans le bar pour poser de la glace sur son visage, inquiet et ne sachant pas ce qu'il allait arriver à Erin ce soir-là.


soaddict  (26.09.2017 à 14:56)

CHICAGO

A l'aéroport, Jay attendait l'appel pour les passagers à destination de New-York. Sur les conseils de Hayley et malgré les avertissements de Voight, il avait réservé son billet pour faire une visite surprise à Erin. Dans sa poche, il jouait du bout des doigts avec une petite boîte qui contenait la bague avec laquelle il avait prévu de lui demander de l'épouser quelques mois plus tôt. Il n'était pas sûr de pouvoir lui donner, il aurait sûrement besoin de plus de temps pour faire un point sur leur situation. Il n'avait eu que peu de nouvelles depuis son départ, quelques textos échangés le premier mois puis de moins en moins jusqu'à ce qu'ils n'y en ai plus du tout.

Les deux heures de vol lui permettraient de réfléchir à la façon dont il s'annoncerait à son arrivée. Aucun doute que ce serait une surprise, et il espérait que ce soit une belle surprise. Il avait eut son adresse par Gabby qui lui avait envoyé des colis après son départ, alors il débarquerait là-bas sans l'avertir, espérant la retrouver souriante et heureuse de sa visite. On appela les passagers pour l'embarquement et il souffla pour se donner du courage avant de monter dans l'avion.

 

NEW YORK

Dans son appartement, Erin s'était endormie sur le canapé. Encore habillée et enroulée dans une petite couverture, elle avait passait une partie de la nuit éveillée, à se demander pourquoi elle avait accepté de laisser un homme comme Owen entrer dans sa vie. La soirée de la veille avait définitivement obligé la jeune femme à faire un choix. Elle ne cessait de se repasser la scène dans sa tête.

Dans la voiture où il l'avait fait monter brutalement, Erin était assise sur le siège passager, partagée entre la peur et la colère, elle ne savait pas comment gérer la situation. Owen était remonté dans la voiture à côté d'elle, et il roulait maintenant en direction de son appartement sans dire un mot. Elle pouvait voir ses tempes battre au rythme de son cœur, et ses mains s’agrippaient au volant sans jamais se relâcher. Après quelques minutes, elle se décida à lui parler.

- Owen...

- Ferme là Erin ! Ferme là ! Hurla-t-il

Sa respiration s’accélérait, et il n'arrivait plus à se contenir.

- Tu t'es foutu de ma gueule Erin ! Et tu sais à quel point je déteste ça ! Continua-t-il à crier

- Mais j'ai rien fais putain ! Faut que t'arrêtes maintenant ! Répondit-elle en criant à son tour

- Je t'ai vu avec ce gars ! J'ai pas rêvé ! Il était collé à toi !

- T'es malade Owen ! T'es sérieusement malade ! Fais toi soigner putain...

- Je suis quoi ? T'as dit quoi là ? Cria-t-il encore plus fort

Il braqua le volant pour s'arrêter soudainement sur le bas côté de la route. Ses yeux brillaient de colère, il se tourna vers elle et d'une main puissante attrapa sa tête qu'il frappa plusieurs fois contre la vitre de la voiture. Erin tentait de se débattre, mais les mains d'Owen parvenaient à la maîtriser sans difficulté. Elle chercha alors à descendre du véhicule pendant qu'il continuait à la rouer de coups, sa main trouva enfin l'ouverture et elle bascula à l'extérieur, sa tête heurta le sol et avant qu'elle ne se relève, il était déjà debout près d'elle.

Il la souleva de terre sans effort pour la balancer un peu plus loin avant de remonter dans sa voiture pour repartir à toute vitesse, la laissant seule dans une rue déserte. Son sac étant resté dans la voiture, elle s'était retrouvée sans argent et sans téléphone. Elle n'avait que les clés de chez elle dans la poche de sa veste. Elle marcha longtemps, d'un pas rapide malgré une douleur à la jambe qui avait violemment cogné le sol pendant sa chute.

Ce n'est qu'une fois chez elle et à l'abri qu'elle avait laissé couler les larmes qu'elle retenait jusque-là. L'incompréhension et la colère l'avaient envahi et elle s'en voulait à elle-même bien plus qu'elle ne lui en voulait à lui. Moins d'une heure après qu'elle soit rentrée, Owen était venu frapper à sa porte et elle avait refusé de lui ouvrir, ils avaient alors discuté à travers cette lourde porte fermée.

- Je m'excuse Erin... je suis désolé, dit-il d'une voix beaucoup plus calme

- Je veux plus d'excuses Owen... je veux que tu t'en ailles, fout moi la paix... répondit Erin assise sur le sol de son appartement et adossée au mur de l'entrée

- Je veux pas partir sans te voir... ouvre moi s'il te plaît...

- Non... c'est fini Owen... je peux pas continuer comme ça...

- Erin, je t'en prie... laisse moi te voir...

- Va t'en Owen ! Laisse moi maintenant ! Cria-t-elle

Il était resté encore longtemps devant la porte, Erin était resté assise sur la moquette de l'entrée, les mains serrant sa tête pour ne pas l'entendre parler. Il avait fini par partir en laissant son sac sur le paillasson et la crainte avait poussé Erin à attendre de longues minutes avant d'oser récupérer ses affaires. Après ça, elle s'était allongée sur le canapé, elle se sentait plus seule que jamais, et enfin, épuisée d'avoir trop pleuré, elle avait fini par s'endormir.


soaddict  (27.09.2017 à 10:39)

NEW YORK

Le jour se levait à peine quand Erin ouvrit les yeux. Elle sursauta tout à coup en cherchant autour d'elle avant que tout ne lui revienne en mémoire spontanément, elle souffla en frottant sa tête à deux mains et la douleur se fit sentir à nouveau. Elle repoussa la couverture qui couvrait ses jambes et se dirigea vers la salle de bain. Le miroir lui renvoya une image qu'elle aurait préféré ne pas voir. Son œil était gonflé, légèrement bleuit sur la paupière et sa pommette portait également les stigmates de la pluie de coups qui s'était abattu sur elle, la nuit précédente.

Elle baissa la tête pour ne plus voir son reflet et entreprit de se déshabiller pour prendre une douche. Ses jambes étaient elles aussi marquées de plusieurs traces, des hématomes s'étaient formés et son genou était légèrement gonflé. Elle sentit les larmes lui monter aux yeux et s'efforça de se contenir pour ne pas craquer. Elle se glissa sous l'eau chaude et y resta un long moment, laissant la chaleur atténuer la douleur et l'eau chasser ses pensées tristes et sombres.

Après s'être préparé rapidement et sans vraiment prendre soin d'elle-même, elle s'était réinstallée sur le canapé, fixant la télé sans vraiment porter attention aux images qui défilaient sous ses yeux. Elle resta là un long moment, seule et sans bouger. Il était prêt de midi quand on frappa à sa porte. Le cœur de la jeune femme s’accéléra tout à coup, elle était debout au milieu de son salon, fixant la porte sans oser s'en approcher.

De l'autre côté de la même porte, Jay sentait son cœur battre si fort qu'il aurait pu sortir de sa poitrine à cet instant. Dans sa tête, tous les scénarios s'étaient déjà joués, et si elle n'ouvrait pas, et si elle ne souhaitait pas le voir, et si elle n'était pas seule... L'attente lui semblait interminable, il colla son oreille à la porte et entendit le son étouffé de la télé. Il allait frapper à nouveau quand la porte s'ouvrit soudainement, laissant apparaître Erin qui se précipita dans ses bras.

- Wow ! Quel accueil ! Dit-il en la tenant contre lui

Il ne pouvait espérer mieux, ses doutes s'envolèrent aussitôt et il profita de cet instant qu'il avait tant redouté. Il la tenait dans ses bras et il ne voulait plus la lâcher, elle le serrait fort elle aussi, blottie contre lui comme si plus rien n'existait autour d'eux. L'étreinte prit fin et elle le relâcha doucement.

- Mais qu'est ce que tu fais là ? Dit-elle simplement

- Surprise ! Dit-il en haussant les épaules

Puis son sourire retomba légèrement, il posa sa main sur le visage d'Erin et fronça les sourcils en y découvrant les traces de coups partiellement cachées par une mèche de cheveux.

- Erin...

- C'est rien t'en fais pas, viens entre ! Dit-elle en l'attirant à l'intérieur

Il la suivit sans attendre et découvrit le petit appartement plutôt agréable dans lequel vivait son ancienne partenaire. La surprise des retrouvailles passée, ils s'installèrent ensemble dans le salon et Erin amena deux bières qu'elle déposa sur la table basse. Il la regardait en souriant, incapable de détacher ses yeux de son visage.

- Alors raconte ! New York c'est comment ? Demanda-t-il

- C'est génial, c'est vraiment... génial ! Répondit-elle

Ils se regardèrent en souriant, la situation était étrange pour tous les deux. Ils se retrouvaient comme si rien n'avait changé, alors que justement plus rien n'était comme avant. Après une conversation banale sur la vie New-Yorkaise, Jay insista pour connaître l'histoire des marques sur le visage d'Erin.

- J'ai suivi une formation au combat, dit-elle, et tu vois, c'est plutôt physique comme expérience !

Elle avait dit ces mots en souriant, mais son regard fuyant avait inquiété Jay, il n'insista pas pour autant et elle se chargea de changer de sujet assez rapidement. A son tour, elle le questionna sur le reste de l'équipe, elle prit des nouvelles de chacun, de leurs dernières affaires, de l'équipe de la caserne 51 et puis elle demanda des nouvelles de Hank et Jay baissa la tête.

- Tout va bien ? Jay ? Demanda-t-elle

Il releva la tête et lui sourit.

- Oui, tout va bien et Hank va très bien aussi ! Répondit-il en tentant au mieux de masquer son inquiétude

Il changea de sujet à son tour en lui demandant de lui faire visiter les environs. Il lui proposa d'aller déjeuner ensemble à l'extérieur et elle accepta avec plaisir. Cette visite ne pouvait pas mieux tomber, et Erin retrouvait déjà le sourire. Elle se prépara rapidement et ils quittèrent l'immeuble pour découvrir ensemble la ville magique où vivait maintenant la jeune femme.


soaddict  (28.09.2017 à 11:44)

Ne manque pas...

Illustration pour le sixième numéro d'HypnoMag avec Graham Patrick Martin en couverture.
HypnoMag | Découvre le numéro 6 !

Le quartier The Good Doctor ouvre ses portes sur HypnoSeries
Nouveau quartier | Vidéo d'ouverture

Activité récente

Photo du mois
Aujourd'hui à 20:19

Chicago Justice - La série
Aujourd'hui à 11:01

Now or Never
Aujourd'hui à 19:40

Le secret de Voight
Aujourd'hui à 09:55

Fiche technique
Aujourd'hui à 10:04

S05E09 Monster
Avant-hier

S05E08 Politics
Avant-hier

Les forums
17.11.2017

Dernières audiences
Logo de la chaîne NBC

Chicago PD, S05E07 (inédit)
Mercredi 15 novembre à 22:00
6.39m / 1.2% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

Chicago PD, S05E06 (inédit)
Mercredi 8 novembre à 22:00
5.16m / 0.9% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

Chicago PD, S05E05 (inédit)
Mercredi 25 octobre à 22:00
6.16m / 1.1% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

Chicago PD, S05E04 (inédit)
Mercredi 18 octobre à 22:00
5.79m / 1.1% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

Chicago PD, S05E03 (inédit)
Mercredi 11 octobre à 22:00
6.07m / 1.2% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

Chicago PD, S05E02 (inédit)
Mercredi 4 octobre à 22:00
6.19m / 1.2% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
CPD | Monica Barbaro de retour!

CPD | Monica Barbaro de retour!
Monica Barbaro qui a tenu le rôle d'Anna Valdez dans Chicago Justice et qui a déjà fait une...

CJ | Diffusion 13ème Rue - 1.01 & 1.02

CJ | Diffusion 13ème Rue - 1.01 & 1.02
Ce soir débute la diffusion de la saison 1 de Chicago Justice sur 13ème Rue! Vous pourrez retrouver...

CPD | Diffusion 5.07 : Care Under Fire

CPD | Diffusion 5.07 : Care Under Fire
Ce soir, NBC continue la diffusion de la saison 5 de Chicago PD. L'épisode 5.07, intitulé Care Under...

Du mouvement dans les EV...

Du mouvement dans les EV...
Des EV terminés et un nouvel EV...  Des EV terminés Terminé depuis plusieurs semaines, serieserie...

CPD | Joyeux anniversaire !

CPD | Joyeux anniversaire !
Aujourd'hui, Stella Maeve, notre regretée Nadia Decotis, fête son anniversaire! En effet, elle est...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium
HypnoPromo

choup37, Hier à 22:43

Supers calendrier et sondage d'ailleurs *tire ses manches et repart*

arween, Aujourd'hui à 11:21

Bonjour ! Nouveau sondage sur The Walking Dead ! N'hésitez pas venir voter pour le personnage que vous aimeriez voir dans un spin-off !

grims, Aujourd'hui à 11:30

Le quartier The Tudors vous propose un nouveau sondage !

grims, Aujourd'hui à 11:30

Et si on fêtait Thanksgiving à la cour? Drôle d'idée bien sûr, mais essayons juste de savoir pour quoi Henry remercierait ?

grims, Aujourd'hui à 11:30

Nous vous attendons nombreux

HypnoBlabla

Locksley, Aujourd'hui à 13:48

Bonjour Malice825 : désolée pour ce petit désagrément sur notre page d'accueil, ça se produit de temps en temps...

Locksley, Aujourd'hui à 13:48

... et jusqu'ici, nous n'avons pas encore réussi à solutionner ce problème.

Locksley, Aujourd'hui à 13:49

Quand ça se produit, inutile de recharger 5 fois ta page, ça se remet en place tout seul au bout de quelques minutes

Locksley, Aujourd'hui à 13:49

Bonne journée !

Supersympa, Aujourd'hui à 15:21

Bonjour z'à toutes z'et à tous !

Viens chatter !