VOTE | 297 fans

Never Forget

Créateur : serieserie 
Date de création : 24.03.2018 à 18h13

Message du créateur :
Secondes histoires écrites à six mains par serieserie, Emilie1905 et soaddict

Cet épisode compte 63 paragraphes

Afficher l'épisode

L’équipe revenait d’une mission où les coups de feu avaient été plus que nombreux.

- Hey les gars, on va au Molly’s? proposa Ruzek

- Seulement si tu payes! lança Atwater

- Si ça peut vous faire plaisir!

- Ruzek paye? J’en suis! suivit Hailey plus que ravie.

C’est ainsi que toute l’équipe, y comprit Voight se retrouva au Molly’s pour décompresser de la journée.

- Jay!

- Quoi?

- Ton portable sonne!

Il plongea sa main dans sa poche et raccrocha sans même regarder de qui venait l’appel.

- Tu regardes même pas qui s’est? lui demanda Antonio surpris

- Je sais qui c’est. Elle rappellera. répondit-il sans vraiment se préoccuper

La soirée se continua tranquillement.

 

Dans une autre ville, une soirée du même genre avait lieu, des rires, des discussions entre amis, dans un bar. Et puis d’une seconde à l’autre, tout bascula. Des cries, des flammes, des larmes. Une explosion venait de souffler le bar dans lequel la soirée se déroulait.

 

Voight déposa ses clés en rentrant chez lui. Son portable sonna. Il décrocha.

- Voight?

- Bonsoir, monsieur Voight?

- Oui?

- Excusez-moi de vous déranger. Vous êtes inscrit en tant que personne à contacter en cas de problème pour mademoiselle Erin Lindsay et…

- Erin? Qu’est-ce qu’elle a?

- On a besoin de votre accord.

- Pour quoi?

- Il y a eu une explosion, elle a été grièvement blessée. Vous nous autorisez à tout faire pour la sauver?

- Bien-sûr! Sauvez là!


serieserie  (24.03.2018 à 18:14)

- On va faire tout notre possible monsieur, mais vous devriez peut être venir si vous le pouvez.

- Je… oui j’arrive aussi vite que possible.

Le médecin raccrocha après quelques politesses laissant Voight pantois. Il réfléchit rapidement, est ce qu’Erin voudrait le voir après tout ce temps ? Est ce qu’il devait prévenir Jay de l’incident? Il décida finalement de ne pas le prévenir pour l’instant et de prendre le premier vol pour New-York. Il prit rapidement ses clés et roulèrent jusqu’à l’aéroport, sirènes hurlantes pour se faciliter le passage.

 

Dans la salle d’opération, les choses ne se déroulaient pas comme prévu, les machines et les médecins s’activaient autour du corps d’Erin.

- On va la perdre si on ne fait rien !

- On va la perdre si on continue !

- Taisez vous tout le monde ! Laissez moi réfléchir à ce qu’il cloche ! Fit un médecin qui avait les mains à l’intérieur de la jeune femme. Je ne sens pas d’hémorragie, rien qui explique qu’on n’arrive pas à la stabiliser !

- Ses jambes !

- Quoi ses jambes ?

Le médecin souleva le champ stérile pour regarder les jambes d’Erin et se figea.

- Il va falloir amputer si on veut lui sauver la vie.

- Les deux ?

- Oui… on se prépare ! On doit agir vite.

Ils se préparèrent à la suite de l’opération, espérant qu’il n’y aurait pas d’autres complications.


Emilie1905  (24.03.2018 à 22:22)

A l'aéroport, Hank attendait d'embarquer. Mille questions se bousculaient dans sa tête, il se demandait ce qui avait pu se passer, ce que voulait dire le médecin quand il avait parlé de l'état critique de la jeune femme, si on lui demandait de venir, c'était certainement parce que la situation était très grave. Alors la question la plus lourde s'imposa à lui, arriverait-il à temps pour la voir encore en vie...

On annonça la porte d'embarquement dans les hauts parleurs et il suivit la foule, le cœur serré et les mains tremblantes comme ils ne les avaient jamais eues. Il s'installa sur son siège en gardant un œil sur son téléphone, espérant qu'il ne sonnerait pas, espérant qu'on ne lui annoncerait pas la nouvelle qu'il redoutait d'entendre. Il regarda les lumières de Chicago s'éloigner, il n'avait alerté personne, il le ferait dès qu'il en saurait davantage, mais, pour l'instant il était seul dans sa douleur et dans ses inquiétudes. 

À New-York, l'hôpital était en ébullition, les urgences étaient débordées par les arrivées successives des différents blessés de l'explosion. Et dans les différents blocs d'interventions chirurgicales, les chirurgiens s'affairaient pour sauver des vies pendant que dans la salle d'attente, les familles et les amis des victimes patientaient, entre larmes et colère. Les yeux se levaient dès qu'un médecin franchissait la porte et, selon son discours, on entendait des souffles de soulagement ou des cris de douleur. 

Dans le bloc où Erin était toujours allongée, le chirurgien avait pris une décision lourde de conséquence pour la jeune femme. Si elle s'en sortait, et les médecins faisaient leur maximum pour ça, elle devrait vivre avec un lourd handicap. L'amputation lui sauverait la vie pour lui en offrir une nouvelle, mais elle ne serait plus jamais la même. 

- On commence, annonça d'une voix grave le chirurgien
- Préparez les poches de sang, ajouta une jeune interne

Le bruit des outils envahit l'espace, couvrant les soupirs des médecins présents dans le bloc. Après de longues minutes, le calme se fit à nouveau et les ordres retentirent, toujours sur un ton monocorde et détaché. 

- On reprend ses constantes,
- La tension est remontée et le rythme cardiaque se stabilise, 
- Très bien... Vous finissez les soins, je vais voir si elle a de la famille en salle d'attente, lança le chirurgien avant de quitter les lieux

Plusieurs heures s'étaient écoulées depuis le départ de Hank et dès qu'il avait posé un pied à New-York, il s'était précipité sur le premier taxi disponible. Malgré son insistance, le pauvre chauffeur peinait à avancer dans les rues embouteillées de la ville. Il s'excusa poliment en tentant de se justifier. 

- La ville est en alerte à cause de l'explosion, lança-t-il à l'homme assis sur la banquette arrière
- Vous savez quoi sur ce qui s'est passé ? Interrogea Hank en retrouvant son calme
- Pas grand chose, à part ce qui tourne en boucle sur les chaînes d'infos...
- C'est-à-dire ? Insista-t-il 
- Une explosion super violente dans un bar fréquenté par les flics, on ne parle pas d'attentat pour l'instant, mais si vous voulez mon avis....

Hank n'écoutait déjà plus, il connaissait les dégâts occasionnés par ce genre d'explosion. Si Erin était proche de l'engin explosif, elle serait sûrement gravement touchée et l'inquiétude reprenant le dessus, il sortit de la voiture pour tenter de trouver un autre moyen de se rendre auprès d'elle au plus vite.


soaddict  (25.03.2018 à 21:31)

Les rues étaient bouchées. Voyant son inquiétude, le chauffeur de taxi lui donna l'itinéraire pour se rendre le plus rapide à l'hôpital où se trouvait Erin. 

C'était la panique dans l'hôpital, mais il réussit à se frayer un chemin jusqu'au bureau d'accueil, un peu moins pris d'assault depuis une heure: toutes les familles étaient déjà arrivée. Il fut conduit dans une salle d'attente où des dizaines de personnes attendaient encore.

Au bout de plusieurs heures, un médecin arriva et balaya la pièce du regard.

- La famille d'Erin Lindsay?

Voight se redressa d'un bond et suivit le médecin qui voulait lui parler à l'écart.

- Comment elle va?

- Elle est stable pour le moment.

- C'est pas une réponse.

- On a dû procéder à une amputation.

- Pardon?

- Les jambes. A mi-cuisse. Elle a été coincée sous une poutre métallique pendant trop longtemps et nous n'avons rien pu faire pour ça.

- Mais elle va s'en sortir?

- Pour le moment on ne préfère pas se prononcer.

Voight était sonné. Il ne s'attendait pas à ça.

- Je peux la voir? 

- On viendra vous chercher.

Voight retourna attendre avec les autres familles. Il ne savait pas si il devait prévenir les autres à Chicago ou attendre d'avoir vu Erin pour cela... Mais le médecin avait eu l'air si peu optimiste... Il sortit son téléphone et le fixa pendant un long moment avant de prendre une décision.


serieserie  (26.03.2018 à 17:52)

Le téléphone de Jay sonna en pleine nuit, ce qui n'arrivait généralement que pour le boulot. Il grogna dans son oreiller avant de tendre le bras pour décrocher, sans regarder l'appelant.

- Halstead

- C’est Voight, fit simplement son boss.

- Une affaire Sergent ?

- Non pas vraiment. Je…

- Pourquoi vous m’appelez au milieu de la nuit s’il n’y a pas d’affaire ?

Jay, toujours à moitié endormi, essayait de comprendre ce qu’il était en train de se passer. Voight ne l’appelait jamais et il n’y avait apparemment pas d’affaire.

- Pardon je n’avais pas fait attention avec le décalage horaire.

- Le décalage ? Mais vous êtes où enfin ? Qu’est ce qu’il se passe ?

- C’est Erin… Elle a besoin de nous Jay.

- Ah non non ! Elle a fait son choix en partant sans un mot, elle ne peut pas revenir pleurer à nos pieds au moindre problème ! J’ai enfin avancé il est hors de question que je retombe dans ses conneries.

- Non tu ne comprends pas… Il y a eu une explosion à New York et… elle est blessée… et les médecins ne sont pas encourageants du tout. Ils ont du l’amputer des deux jambes mais ils ne sont même pas surs qu’elle survivra.

Jay essaya d’encaisser les paroles de Voight pendant qu’ils parlaient mais les informations arrivaient trop vite, il savait juste qu’il devait se rendre à New York dès que possible.

- D’accord j’arrive. Tenez moi au courant si vous avez la moindre nouvelle information.

Jay se leva rapidement, ramassa ses affaires et sortit précipitamment de son appartement, comme Voight l’avais fais quelques heures plus tard.

 

Arrivé aussi vite qu’il le pouvait à l’hôpital et après avoir demandé où se trouvait la salle d’attente à l’accueil, il vit un médecin parler à Voight, l’air grave.


Emilie1905  (26.03.2018 à 21:40)

Jay hésitait à s'avancer. Il observait de loin, son Sergent et le médecin face à lui, sans pouvoir deviner ce qu'ils se disaient. Dans sa tête, et depuis qu'il avait quitté Chicago, des mots résonnaient sans cesse. « On a dû l'amputer... on ne sait pas si elle survivra... les médecins ne sont pas encourageants... ». Comme une boucle sans fin, ces phrases tournaient et tournaient encore dans son esprit sans qu'il ne puisse y mettre fin. 

La conversation entre les deux hommes prit fin et Voight repartait, la tête baissée. Jay s'avança enfin vers lui, prenant sur lui pour cacher son angoisse. 

- Sergent... souffla-t-il
- Jay ! Répondit Hank 

Il semblait surprit de la rapidité avec laquelle Jay était arrivé, mais il était véritablement soulagé de ne plus être seul. Il posa sa main sur l'épaule du jeune homme, ses yeux trahissaient son inquiétude et Jay ne résista pas longtemps avant de l'interroger. 

- Comment elle va ? Demanda-t-il simplement
- Mal... elle va mal, Jay... répondit Hank 

Jay fronça les sourcils, il n'avait jamais vu Hank avec un air si grave et sérieux. Il tenta d'en savoir plus. 

- Les médecins disent quoi ? Insista Jay
- Qu'ils font leur possible, que ses blessures sont très sérieuses et qu'il faut attendre...

Jay sentait ses jambes trembler, devait-il se préparer au pire ? Devait-il garder espoir et continuer d'y croire malgré tout ? Il était loin de chez lui, inquiet comme il l'avait rarement été et complètement impuissant face à cette situation. Hank lui proposa d'aller s'installer à la cafétéria de l'hôpital pour s'éloigner un peu de l'agitation ambiante. Quelques minutes plus tard, ils étaient attablés devant un gobelet de café et, l'un comme l'autre, ne parvenaient pas à trouver les mots. 

A Chicago, le jour était levé depuis près d'une heure et les bureaux du District se remplissaient lentement. Antonio était arrivé le premier suivi par Ruzek et Olinsky. Tous s'étonnaient de l'absence de Jay et de Voight, on s'interrogeait, on vérifiaient son téléphone pour tenter de trouver une explication à ce silence et à cette absence. C'est le Sergent Platt qui leur apporta une réponse quand l'équipe fut enfin rassemblée au grand complet. 

Elle était montée par l'escalier avec le visage crispé, ses lèvres pincées et un regard compatissant envers les hommes auxquels elle s'apprêtait à parler. Tous la fixaient, attendant qu'elle ouvre la bouche. Elle prit une longue inspiration et prit enfin la parole. Des mots simples, décrivant la situation comme elle était, sans détour et sans faire de pause, elle répéta presque mot pour mot ce qu'elle avait appris par Hank. 

L'équipe était sous le choc, Erin était parti depuis longtemps et chacun s'était habitué à cette absence. Ils avaient reprit leurs marques, retrouvés leurs habitudes et leur quotidien mais il n'avait jamais oublié la jeune femme qui avait longtemps était leur partenaire. Les mots ne suffisaient pas à exprimer ce qu'ils ressentaient à cet instant, Platt appuya sa main sur l'épaule d'Antonio qui était près d'elle, elle non plus, elle n'avait rien à dire. La douleur se lisait sur les visages, l'incompréhension, peut être même la colère, et pour tous, une immense tristesse. 


soaddict  (27.03.2018 à 18:06)

Après plusieurs heures d'attente, Voight et Jay furent autoriser à voir Erin. Les deux hommes se rendirent dans la chambre d'Erin en ayant peur de ce qu'ils allaient y trouver. La jeune femme était branchée de partout à des machines.

- Mon Dieu... souffla Voight incapable de prononcer le moindre mot.

Les deux hommes étaient aussi désemparés l'un que l'autre face à la situation. Ils la regardèrent sans prononcer le moindre mot.

- Je peux lui parler, seul? demanda Jay

- Je pense qu'on doit lui dire au revoir oui.

Jay regarda Voight, ils s'étaient compris. Voight quitta la pièce.

- Salut toi. Je suis désolé si tu savais! Tu m'as appelé quelques minutes avant... Tu serais sortie pour me parler si j'avais décroché... On aurait pu finir notre discussions d'avant-hier... On va la finir un jour, c'est promis d'accord? Allez on ne peut pas en restez là! Reviens moi. Je ferais tout pour toi, tout. On emménagera de nouveau ensemble, où tu veux! Je t'aime, reviens...

Jay embrassa la main d'Erin. Du dos de sa main, il essuya ses larmes pour laisser Hank entrer dire au revoir à Erin seul.

- Tu ne peux pas me laisser ma fille. J'ai perdu trop d'enfants dans ma vie je ne peux pas te perdre aussi! Il y a un moment pour les enfants sans parents mais il n'y en a pas pour les parents sans enfants et je ne veux pas que ça m'arrive Erin. 

Il respira profondement, il se fichait de s'ouvrir, les sentiments prenaient le dessus à ce moment là.

- Je t'aime Erin.

Après quelques minutes, il dit à Jay de revenir. Chacun d'un côté, il tenait chacun une main de la jeune femme. Sans parler, plus que ça.

- On est toujours ensemble. lâcha Jay

- Je sais. répondit simplement Hank. C'est pour ça que je t'ai appelé.

- On parlait des prénoms pour nos futurs enfants avant-hier soir et hier soir quand elle m'a appelé, on était tous au Molly's je me suis dit que je la rappelerais plus tard dans la soirée. Quand j'ai applé, je n'ai pas eu de réponse, je pensais qu'elle dormait juste, je lui avais dis que j'allai au Molly's, ça arrivait...

- Ce n'est pas ta faute Jay! tenta Voight en posant sa main sur l'épaule du jeune homme.

Après plusieurs heures, une des machines émis un bip constant.


serieserie  (27.03.2018 à 20:24)

Quand Voight compris ce que voulait dire ce bip, il se rua dans le couloir et cria pour un médecin. Jay, lui, tenait toujours la main d’Erin et les larmes dévalaient ses joues, il avait compris. Elle ne reviendrait pas vers lui, ils n’auront pas la maison dont ils rêvent tous les deux, ils n’auront pas d’enfants tous les deux, il comprenait que c’était la fin. Un médecin se précipita dans la chambre.

- Un chariot de réa ! Maintenant ! Cria-t-il.

Jay ne bougea pas, il était figé sur le fauteuil, les images des moments passés avec Erin plein la tête.

- Écartez vous monsieur !

- Ca ne sert à rien… c’est trop tard… souffla Jay pour lui même.

- Laissez nous faire notre travail ou oui il sera trop tard !

Voight intervint et tira Jay en arrière pour l’éloigner et laisser la place aux médecins qui s’activaient autour d’Erin.

- Jay, aller fais un effort.

- Tout est ma faute… et je l’ai perdue…

- Hey elle est pas encore partie ! C’est une battante, elle va revenir.

- On ne peux pas en être surs, vraiment pas…

Un médecins était en train de faire un massage cardiaque à Erin pour la faire revenir. Un autre avait les palettes prêtes pour la choquer.

- Chargez ! Dégagez !

Le corps d’Erin se souleva et retomba brutalement mais le tracé était toujours plat alors le médecin repris son massage. Au bout d’une demi heure d’acharnement, le coeur d’Erin n’était toujours pas reparti, ils s’écartèrent tous en soupirant et en se regardant tristement.

- Heure du décès : 19h09

- On a vraiment fait tout ce qu’on a pu… mais ses blessures étaient très graves…, se justifia un médecin avant de sortir de la chambre laissant Voight et Jay accuser le coup.


Emilie1905  (28.03.2018 à 15:41)
Message édité : 28.03.2018 à 17:21

Le visage pâle d'Erin, ses yeux définitivement clos et le silence pesant de la pièce avait poussé Jay à en sortir rapidement. Il avait quitté celle qu'il avait tant aimée en l'embrassant sur le front, des larmes roulant sur ses joues et un sentiment d'impuissance qui lui serrait la gorge. Dans le couloir, il retrouva Hank, appuyé le dos contre un mur, le regard perdu dans le vide. Il s'approcha doucement et ils échangèrent un regard avant de se tomber dans les bras dans un sanglot commun, partageant la même douleur.

Un médecin s'approcha d'eux, les forçant à reprendre leurs esprits. Les mots de réconfort sonnaient creux, vide de sens et sans aucun intérêt quand on vient de perdre un être. Malgré tout, ils remercièrent l'homme face à eux et se dirigèrent vers la sortie. A l'extérieur, l'air froid les saisit au visage, séchant instantanément les larmes qui y coulaient encore. Hank prit son téléphone pour alerter son équipe à Chicago, l'annonce serait sûrement brutale, mais la vérité l'était tout autant.

Tous les flics de la ville semblaient s'être rassembler devant l'hôpital et Hank se dirigea vers le plus haut gradé. Il se présenta, précisa qu'il venait de perdre un ancien membre de son unité de Chicago et engagea la conversation sur les détails de l'enquête qui commençait. A ses côtés, Jay avait reculé de quelques pas. Depuis que Voight avait appelé le Sergent Platt, le téléphone de Jay n'avait cessé de sonner. Il se décida enfin à répondre quand il vit apparaître le nom de sa partenaire.

- Salut Hailey, dit-il en décrochant

- Jay... je suis tellement... je suis désolé... je sais pas quoi te dire mais, je veux que tu sache qu'on est là pour toi d'accord ?

- Merci... répondit-il en retenant ses larmes

- On voudrait vous rejoindre sur place, tu penses que c'est possible ? Demanda Hailey

- J'en sais rien.... c'est un peu la folie ici, on parle d'hommage national pour les officiers qui ont périt dans l'attaque mais après ça...

- Je comprends...

La conversation ne dura que quelques minutes, Jay peinait à desserrer les dents sans pleurer et Hailey prenait sur elle pour ne pas lui laisser entendre le sanglot qui remontait le long de sa gorge. Elle raccrocha en lui assurant tout son soutien et s'effondra sur son siège en reposant son téléphone sur le bureau devant elle.

- Hey... Hailey, souffla Al en s'approchant d'elle

- Ça va, c'est rien... répondit-elle en passant les mains sur son visage

Il la prit délicatement dans ses bras, elle avait peu connu Erin mais il ne s'était pas passé une seule journée sans qu'elle n'entende parler de la jeune femme pendant les premières semaines où elle avait rejoint l'unité. Il était évident qu'elle avait laissé à chaque membre de son équipe, un souvenir impossible à effacer. Sa disparition si soudaine et si violente marquerait à jamais l'esprit de chacun.

Dans les locaux de l'unité, l'équipe était abasourdie par l'affreuse nouvelle. Un silence lourd et pesant s'était installé uniquement coupé par les pleurs discrets du Sergent Platt qui n'avait pas quitté les lieux après avoir eut la lourde tâche de l'annonce d'un événement si tragique. Antonio et Ruzek étaient dans la salle de pause à préparer du café pour l'ensemble de l'équipe. Leurs gestes étaient mécaniques, leurs visages fermés, aucun mot ne sauraient atténuer la douleur pour l'instant.

Une sonnerie de téléphone fit relever les têtes, Olinsky répondit rapidement et son cœur se serra en entendant la voix de Hank, brisée par l'émotion. Après une courte conversation personnelle entre les deux hommes, Hank demanda à être entendu de tous et Al activa le haut-parleur.


soaddict  (29.03.2018 à 13:11)

Le silence était pesant. Tout le monde attendait Hank.

- Erin détesterait qu'on soit tous à nous apitoyer comme ça. Mais ce qu'elle détesterait encore plus, c'est que son meurtrier ne soit pas retrouver. J'ai parlé au chef de la police de New-York, il est d'accord pour qu'on vienne donner un coup de main pour l'affaire. 

- Ce qui veut dire...

- Je vous attends à New-York demain matin.

Tout le monde acquisa et Voight raccrocha après leur avoir demandé de le tenir informer de l'horaire de leur arrivée. 

Jay était prostré dans un coin, le visage fermé.

- Jay?

Le jeune homme releva la tête.

- On va aller à l'hôtel, tu vas prendre une douche, manger et dormir. Demain tu me diras ce que l'on fait.

Jay se leva et suivit Voight. La circulation était plus simple que lorsqu'ils étaient arrivés à l'hôpital, Hank fit signe à un taxi qui les prit en charge et les déposa à l'hôtel où la police de New-York leur avaient réserver des chambres, à deux pas du poste désigné comme quartier général de l'enquête.

- Tu veux manger quoi Jay? demanda Hank d'un ton paternaliste

Jay regarda Hank, se moquant de tout ça. Il prit une douche et s'allongea sur le lit, son portable dans la main, faisant défiler les photos d'Erin, relisant leur dernier message. Hank impuissant, ala se coucher également sur le second lit de cette chambre double. Ni l'un ni l'autre ne voulait parler.

Le lendemain matin, l'équipe s'enregistra à l'hôtel directement en arrivant pour déposer leur sac. Les chambres étaient toutes des chambres double avec deux lits, sauf une qui n'avait qu'un lit double. Kim dormirait dans la chambre double avec un seul lit avec Ruzek, Hailey et Jay partageraient une chambre tout comme Al et Hank, ainsi qu'Antonio et Atwater. Hailey alla donc poser son sac dans la chambre où Jay était toujours couché sur le lit, habillé.

- Jay? 

Elle s'assit à côté du jeune homme et posa sa main sur son bras. Jay posa sa main sur celle de sa partenaire, signe qu'il appréciait ce contact. Il finit par se redresser et tomba, en larme dans les bras de sa partenaire. Hailey décida d'envoyer un message à Voight pour lui dire qu'elle restait avec Jay, qu'ils pouvaient partir sans elle.


serieserie  (29.03.2018 à 17:48)

Ne manque pas...

Découvre la carte de Mary Sibley, sorcière de la série Salem, dans la catégorie Magic de notre collection d'HypnoCards.
En vitrine | Salem (Magic)

Venez départager les calendriers de l'Avent créés par nos membres, les votes sont ouverts jusqu'au 4 novembre !
Les votes sont ouverts ! | Date limite : 04/11

Activité récente
Prochaines diffusions
Logo de la chaîne CStar

Chicago Justice, S01E01 (inédit)
Dimanche 21 octobre à 21:00

Logo de la chaîne NBC

Chicago Police Department, S06E05 (inédit)
Mercredi 24 octobre à 22:00

Logo de la chaîne CStar

Chicago Justice, S01E04 (inédit)
Dimanche 28 octobre à 21:00

S01E05 (inédit) à 21:55

Logo de la chaîne NBC

Chicago Police Department, S06E06 (inédit)
Mercredi 31 octobre à 22:00

Logo de la chaîne NBC

S06E07 (inédit)
Mercredi 7 novembre à 22:00

Dernières audiences
Logo de la chaîne NBC

Chicago PD, S06E03 (inédit)
Mercredi 10 octobre à 22:00
7.16m / 1.2% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

Chicago PD, S06E02 (inédit)
Mercredi 3 octobre à 22:00
7.78m / 1.2% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

Chicago PD, S06E01 (inédit)
Mercredi 26 septembre à 22:00
7.14m / 1.2% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
CPD | Diffusion NBC - 6.04 : Ride Along

CPD | Diffusion NBC - 6.04 : Ride Along
Et ça continue ! NBC poursuit sa diffusion : dès ce soir, retrouvez le 4ème épisode de la saison 6,...

CPD | Synopsis 6.07 : Trigger

CPD | Synopsis 6.07 : Trigger
NBC vient de dévoiler le synopsis de l'épisode 6.07 : Trigger de Chicago PD. L'épisode 6.04 : Ride...

CPD | Joyeux Anniversaire !

CPD | Joyeux Anniversaire !
Aujourd'hui, Jon Seda alias Antonio Dawson fête ses 48 ans! En effet, il est né le 14 octobre 1970 à...

DMWC3 | Et de 7!

DMWC3 | Et de 7!
Le 7ème invité de la convention Don't Mess With Chicago 3 qui se tiendra à Paris les 18 et 19 mai...

DMWC3 | Deux de plus!

DMWC3 | Deux de plus!
Le 5ème mais aussi le 6ème invité de la convention Don't Mess With Chicago 3 qui se tiendra à Paris...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium
HypnoRooms

BenMason, Avant-hier à 11:01

Bonjour! N'hésitez pas à venir voter pour la meilleur création du concours spécial Halloween sur le quartier de Falling Skies!

quimper, Avant-hier à 23:36

Nouveau sondage sur le quartier Rizzoli & Isles. Pas besoin de connaître la série pour pouvoir voter. N'hésitez donc pas à participer

sossodu42, Hier à 09:43

nouveau sondage sur le quartier The Listener. Pas obliger de connaître pour voter. l'équipe vous attend

grims, Aujourd'hui à 07:05

Hello ! 2 nouvelles affiches promo de la saison 5B sont arrivées sur le quartier Vikings ainsi qu'un nouveau teaser ! venez les découvrir !

grims, Aujourd'hui à 07:37

Le quartier Sons of Anarchy vous propose de découvrir les déguisements de la série dans sa nouvelle photo de la quinzaine

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site