VOTE | 297 fans

Real or not

Créateur : soaddict 
Date de création : 05.10.2018 à 10h59

Message du créateur :
Voici l'OS que j'avais proposé pour le concours d'écriture. Pour ceux qui l'ont lu, j'ai pensé que vous voudriez connaître la suite ! Et pour ceux qui ne l'aurait pas lu,

Cet épisode compte 18 paragraphes

Afficher l'épisode

Depuis plusieurs jours, le district 21 était en effervescence. Habituellement agité par des affaires peu réjouissantes, il régnait ces temps-ci une ambiance plutôt agréable et joyeuse. Dans le plus grand secret, une fête s'organisait pour l'un des membres de l'unité des renseignements. Un secret difficile à garder quand on connaît celui à qui on doit le cacher. Cette année, Hank Voight fêtait son 55ème anniversaire et toute son équipe lui préparait une fête surprise pour le soir même. Les chuchotements dans son dos s'étaient multipliés, les cachotteries étaient de plus en plus nombreuses et le Sergent commençait à soupçonner quelque chose. 

- Trudy ? Lança-t-il ce jour là en arrivant au District 
- Hank ! Bonjour ! Répondit-elle en cachant derrière elle une feuille de papier 
- Je peux savoir ce qu'il se trame ici depuis plusieurs jours ? Demanda-t-il 
- Mais... rien voyons ! Répondit-elle mal à l'aise 
- Trudy... mon équipe n'a jamais était aussi dissipée, je surprends sans cesse des regards entre vous et les conversations s'arrêtent dès que je passe une porte ! Je suis parano c'est ça ? 

Elle se contenta de hausser les épaules et profita de l'arrivée de Kim pour tenter de changer de sujet. 

- Ah Burgess ! J'ai eu un appel pour toi un certain.... Mark Grafitz, lança-t-elle 
- Mark ? Enchaîna la jeune femme, je vais le rappeler, merci Sergent Platt, dit-elle en attrapant le papier qu'on lui tendait 

Hank s'était tourné vers elle et, quand il fit de nouveau face au comptoir de l'accueil, Trudy en avait profité pour disparaître. Il souffla bruyamment et se dirigea vers la grille pour monter à l'étage des renseignements. Son unité était déjà réunie, chacun à son bureau, ils accueillirent Hank avec un sourire alors que lui, les observait d'un air suspicieux. Antonio se leva en raccrochant son téléphone. 

- On a une affaire qui risque de pas te plaire... lança-t-il à son Sergent 
- C'est à dire ? Questionna Voight 
- Une bande de pickpockets qui s'en prend aux touristes, un vol a mal tourné et on a une jeune française à l'hôpital, 
- Je déteste les pickpockets.... grogna Hank 

Il fit un signe à l'équipe et tous se mirent en route. Hank et Antonio iraient sur le lieu de l'agression avec Kim. Ruzek et Al iraient interroger la victime pendant que Atwater, Jay et Hailey commenceraient les recherches sur les vidéos surveillance de la ville. 

Dans l'un des parcs les plus fréquentés de la ville, les touristes s'amassaient autour d'une statue à l'ombre des arbres. Assis sur des bancs, ils profitaient du calme et de la fraîcheur de l'endroit sans se méfier des inconnus qui tournaient autour d'eux cherchant à voler n'importe quel objet qui pourrait avoir un peu de valeur. Kim était affligée par si peu de prudence. 

- Je comprendrais jamais qu'on puisse être aussi peu méfiant... lança-t-elle en suivant son équipe 
- Ils sont en vacances, ils profitent et oublient d'être prudent, répondit Antonio 
- D'accord mais, regarde les tous autour de cette statue ! C'est pas un Rodin non plus ! 

Sans plus attendre, elle s'avança vers les touristes face à elle et les alerta sur les différents dangers, les incitant à garder leurs téléphones dans leurs poches et leurs sacs bien fermés. Pendant qu'elle discutait calmement avec deux jeunes australiens, il y eut tout à coup des cris et un mouvement de foule qui arriva droit sur Hank et Antonio qui étaient restés à l'écart. Des dizaines de personnes couraient vers eux sans savoir réellement ce qu'ils fuyaient. Puis on entendit distinctement des coups de feu et la foule se fit plus dense et plus rapide, Hank et Antonio remontaient difficilement, et à contre sens, jusqu'à retrouver Kim qui cherchait du regard autour d'elle, l'arme à la main. 

Ils ne trouvèrent rien, aucun signe d'un éventuel tireur. Le calme revint autour d'eux et Hank rangea son arme, il tâtonna ses poches, puis sa ceinture avant de chercher autour de lui. 

- Un problème Sergent ? Lança Antonio 
- Mon insigne ! J'ai plus mon insigne ! Cria-t-il 

Ils se mirent à chercher autour d'eux, sur le sol, il restait quelques objets abandonnés par les touristes lors de leur course folle. Des gobelets par dizaine, des restes de sandwiches et quelques sacs à dos encore posés sur les bancs, mais aucune trace du précieux badge. Hank en conclut que dans la bousculade, on lui avait subtilement dérobé l'insigne fixé habituellement à sa ceinture et c'est dans une colère noire qu'il regagna le district avec son équipe. 

La journée fut consacrée à cette affaire sans qu'il n'y eût de nouveaux éléments permettant d'avancer clairement dans l'enquête. Hank avait signalé la disparition de son badge et avait été surpris du petit sourire arboré par le Sergent Platt. Elle s'était montrée compatissante mais, son regard était presque moqueur. Il allait remonter à l'étage quand un homme d'une trentaine d'années entra par la grande porte et se dirigea vers l'accueil. Il bouscula Hank au passage qui se tourna vers lui avec un regard noir. 

- Oh désolé... vous êtes Hank Voight n'est ce pas ? Lança-t-il sans attendre 
- Oui, et vous êtes ? Répondit Hank sèchement 
- Mark Grafitz, enchanté ! Dit-il en lui tendant la main 

Le sourire du jeune homme était franc et sincère, son regard pétillant avait capté l'attention de Hank et il ne parvenait pas à le quitter des yeux, tenant toujours fermement sa main. 

- Votre visage ne m'est pas inconnu... souffla Hank, et votre nom... 
- Désolé, je n'ai pas beaucoup de temps, mais nous nous reverrons sûrement ! Annonça-t-il en tournant le dos 

Dès qu'il eut fini sa phrase Hank lâcha sa main et ne prêtant plus attention à cet étrange personnage il reprit son chemin et monta les quelques marches jusqu'à la grille. En approchant sa main du système de contrôle d'empreintes, il remarqua que la montre à son poignet avait disparu. Cette même main qu'il venait de garder longuement dans celle de ce Mark Grafitz, il redescendit aussi vite et chercha du regard autour de lui. Ne voyant aucune trace de cet homme il se dirigea vers Platt, occupée à dessiner au feutred'étranges lignes noires sur une grande feuille de papier. 

- Trudy ! Où est-il ? Hurla-t-il 
- Qui ça ? Demanda-t-elle 
- Le type qui vient d'entrer ! Mark... je sais plus quoi ! 
- Je n'ai vu personne... tu es sûr que tu vas bien ? Souffla-t-elle avec un regard inquiet 

Hank frappa du poing sur le comptoir devant lui et quitta le district sans dire un mot. A l'extérieur il croisa Al qui s'apprêtait à partir. Voyant le regard colérique de son Sergent, il se dirigea vers lui. 

- Tout va bien ? Demanda-t-il 
- Pas vraiment non ! D'abord mon insigne, maintenant ma montre... 
- De quoi tu parles ? S'étonna Al, bon... viens avec moi on va aller boire un verre et tu me raconteras tout ça ! 

Sans avoir à insister, Hank suivit Al dans un petit bar près du Molly's. Installés au comptoir, ils commandèrent deux bières et Hank se mit à raconter les étranges événements de sa journée. Al l'écoutait sans l'interrompre, se montrant, tant qu'il le put, à l'écoute de son ami. Ne trouvant aucune explication à tout ça, il proposa à Hank de décompresser en commandant une seconde tournée. Il leva la main vers le barman et se leva dans le même temps pour récupérer un petit pot d'olives à l'autre bout du comptoir. 

Alors que Hank était seul, le son de la télé se fit plus fort, attirant l'attention du Sergent. Un journaliste évoqué les divers faits politiques qui agitaient Chicago. Une coalition entre les deux parties les plus importants semblaient inquiéter les dirigeants du Pays, Hank fixait l'écran, écoutant sans vraiment y prêter attention. Puis, l'image s'interrompit pendant quelques secondes, laissant place à un visage qui lui était familier. L'homme à l'écran n'était autre que Marc Grafitz et il semblait s'adressait directement à Hank par le biais de la télévision. 

- L'heure est bientôt venue de trouver ce que tu cherches, mais si tu ne peux regarder ta montre alors, tu devras suivre le câble qui te mènera au lieu où se trouvent les réponses à tes questions ! Suis le maintenant Hank ! Dit-il avec un clin d'oeil 

L'image s'interrompit à nouveau et le journaliste réapparut, laissant Hank sans voix. Il se tourna vers Al qui se réinstallait calmement près de lui. 

- T'as vu ça ? Dis moi que tu l'as vu toi aussi ! Cria-t-il 
- Vu quoi ? S'étonna Al 

Hank se tenait la tête à deux mains, agité et au bord de la crise de nerfs, il ne tenait plus en place. Al lui proposa alors de sortir pour prendre l'air. A l'extérieur, Hank semblait de plus en plus nerveux, il ne comprenait pas ce qu'il lui arrivait. Al posa une main rassurante sur son épaule et tenta de l'aider à retrouver son calme. 

- Tout va bien, on va marcher un peu ça te fera du bien d'accord ? Souffla-t-il en l'entraînant avec lui 
- Al... c'est quoi ça encore ? 
- Ça quoi ? Demanda-t-il 
- Là ! Ce câble sur le trottoir ! Regarde ! 
- C'est juste un câble électrique... répondit Al sans comprendre 
- Il a dit que je devais suivre le câble ! Viens ! Lança Hank en avançant sans quitter des yeux le précieux morceaux de plastique qui s'étirait sur plusieurs mètres 

Ne voulant le contrarier, Al se mit à suivre le Sergent qui marchait d'un pas rapide en suivant la direction du câble posé au sol. Même s'il ne trouvait aucune logique dans ce qu'il se passait, Hank décida de se laisser guider par son intuition et après quelques mètres il fut surpris de découvrir que le long fil électrique finissait sa course à la porte du Molly's. Il jeta un regard interrogateur à Al qui se contenta de hausser les épaules et, bien décidé à avoir le fin mot de l'histoire, il entra précipitamment dans le bar. 

A peine avait-il franchit la porte que des cris de joie le firent sursauter. Toute l'équipe du district était réunie, les pompiers de la caserne 51 étaient là eux aussi et de grandes banderoles l’accueillaient. Il reconnut les feuilles blanches sur lesquelles le Sergent Platt dessinait le matin même. Il savait maintenant qu'elle ne se contentait pas de tracer de longues lignes au feutre noir, les lignes formaient des lettres et ces lettres réunies formaient un message qui lui était adressé. 

- HAPPY BIRTHDAY HANK - 

Il serrait des mains et encaissait les tapes amicales en souriant, soulagé de découvrir un début de réponse. Le calme se fit soudainement, comme si tout avait été répété, la foule s'écarta pour laisser place à un jeune homme que Hank reconnut immédiatement. Mark Grafitz se tenait au milieu de la salle, le fixant de son regard envoûtant. Comme happé, par une attraction qu'il ne contrôlait pas, Hank s'approcha de lui en souriant. 

- Je vous avez dit qu'on se reverrait ! Lança le jeune homme en tendant sa main 

Hank lui serra la main une nouvelle fois, incapable de parler, il se contenta de l'observer. Il plongea une nouvelle fois ses yeux dans les siens et, sans lâcher sa main, Mark commença un étrange discours. 

- Vous avez mille questions, je le sais, et les réponses viendront... souffla-t-il, maintenant, pouvez vous me dire l'heure qu'il est ? 

Hank fronça les sourcils, il pencha la tête sur le côté et sentit sa main se relâchait. Quand enfin il baissa les yeux vers son poignet, sa montre était là, comme si elle ne l'avait jamais quitté. Il eut un petit sourire et regarda les aiguilles avant de répondre sans se poser de questions. 

- Il est minuit... dit-il, minuit pile 
- Alors c'est l'heure des retrouvailles, souffla Mark en faisant un pas sur le côté 

Derrière lui et, comme si elle était apparue comme par magie, Erin se tenait debout face à Hank. Elle souriait et ses yeux brillaient d'émotion. Ils ne s'étaient pas revu de plusieurs mois et il ne tarda pas à ouvrir ses bras pour qu'elle vienne s'y réfugier. Sous les applaudissements de toute la salle, ils restèrent ainsi de longues minutes avant qu'elle ne se sépare de lui pour lui tendre une petite boîte qu'elle avait gardé dans sa main. 

- Joyeux anniversaire Hank... souffla-t-elle 

Il se saisit de l'objet et ouvrit calmement l'emballage sous le regard de toute son équipe. A l'intérieur, emballé sous un film de papier fin, il trouva son badge de Sergent. Pas un nouveau, mais le sien qui comportait une petite modification. Sous l'étoile de la plaque, une petite pierre avait été ajoutée. Elle brillait de mille éclats, reflétant les lumières du bar. Devant l'incompréhension de Hank, Erin s'expliqua. 

- Après le décès de Camille... tu m'as offert une bague, la sienne... un petit anneau surmonté d'une opale... je sais que ça signifiait beaucoup pour toi et après toutes ces années je me suis dit qu'elle te revenait, alors je l'ai fait posé sur ton badge pour qu'elle t'accompagne tous les jours et qu'elle veille sur toi comme elle le faisait quand elle était avec nous... 

Une petite larme vint s'écraser sur le coin de ses lèvres pendant qu'elle finissait sa phrase et la même larme roula sur la joue de Hank. Les explications arrivèrent rapidement. On lui présenta Mark Grafitz, le nouveau compagnon d'Erin qui était consultant pour le FBI et aussi un mentaliste adepte de l'hypnose reconnu pour ses talents. Tout avait été préparé, la fausse affaire de pickpockets, le vol du badge et de la montre, sans le savoir Hank avait été préparé mentalement depuis plusieurs jours. 

- Tu te souviens d'avoir entendu son nom au District ? Puis de l'avoir rencontré un peu plus tard dans la journée ? Demanda Trudy 
- Oui... maintenant que tu le dis... je me souviens, répondit Hank 
- Et tu l'as aussi croisé près du stand de hot-dog dans le parc ce matin, depuis plusieurs jours tu as été soumis à ce qu'on appelle des suggestions, pour que tu finisses par t'habituer à son regard et qu'il puisse agir pour te contrôler sous hypnose, 
- Moi ? Sous hypnose ? S'étonna Hank 
- Et oui ! Toi ! Le grand Hank Voight sous hypnose ! Lança Erin en riant 
- Et les coups de feu dans le parc ? Demanda-t-il 
- De simples pétards.... 

La salle s'emplit d'un rire général et on leva les verres en l'honneur du Sergent. Il profita de la soirée pour passer du temps avec Erin et pour questionner Mark sur cet incroyable don. Le jeune homme expliqua que chez chacun, il existe deux entités bien distinctes, une qui se charge de vivre le quotidien et une inconsciente qui se laisse mener par les directives que lui donne la première. Il suffit alors de prendre le contrôle de l'inconscient pour diriger des actes dans le quotidien. 

Hank semblait épaté par ce garçon qu'Erin regardait avec des yeux remplit d'amour. Près d'eux Jay n'avait pas le même regard, un peu méfiant depuis le début de cette mise en scène, il avait préféré garder ses distances. Assise à ses côtés, Hailey observait la salle entière qui s'était mise à danser au son d'une musique électrisante. Mark s'approcha d'eux et s'adressa à Hailey. 

- Tu ne danses pas ? Interrogea-t-il 
- Non... je souffre de chorophobie, répondit Hailey 
- De quoi ? S'exclama Jay en riant 
- C'est la peur de danser, intervint Mark en prenant la main de la jeune femme 

Il lui chuchota quelques mots à l'oreille et, à la grande surprise de Jay, elle se leva pour rejoindre le reste du groupe. Toujours en tenant la main de Mark, elle se mit à danser et à tourner sur elle même en riant. Jay les observait en serrant les dents quand Adam s'approcha de lui. 

- T'en fais une tête, ça va pas ? Demanda-t-il 
- Ce Mark machin... magicien à deux balles, je le sens pas... lança Jay sèchement 
- Oh ça mon pote, c'est de la jalousie non ?! 
- Pourquoi je serais jaloux ? Reprit Jay avec un air détaché 
- Parce qu'il est avec Erin tiens ! 
- Justement ! Avec ses tours de passe-passe... je me demande comment il a réussi à l'avoir ! 
- C'est ce que je dis ! T'es jaloux, et c'est tout ! 

Jay lança un regard noir à son partenaire avant de se radoucir en voyant Erin venir vers lui. Elle semblait parfaitement heureuse et, même si elle n'avait donné aucune nouvelle depuis plusieurs mois, elle avait réintégré le groupe facilement et elle semblait avoir réellement changée. Elle passa quelques minutes à discuter avec ses anciens partenaires avant de retourner près de Mark. Elle quittait la table et se tourna une dernière fois vers Jay. 

- Il m'avait prévenu que tu serais méfiant... mais t'as pas de souci à te faire, on va bien, tous les deux, et on s'en sort sans toi, souffla-t-elle 
- Tous les deux ? Qui ça tous les deux ? Demanda Jay 
- Ton fils et moi, on s'en sort très bien alors arrête de faire cette tête ! Lança-t-elle 

Jay était sous le choc, il ne comprenait rien à ce qu'il venait de se passer. Il la laissa partir sans réussir à lui dire un mot, était-il lui aussi sous l'effet de l'hypnose ou avait-il mal compris ? Et si elle disait la vérité...


soaddict  (05.10.2018 à 11:01)

Le jour se levait sur Chicago et les membres de l'unité des renseignements commençaient à arriver dans les locaux les uns après les autres. Après la soirée de la veille, la plupart des hommes de Hank Voight avaient eût du mal à sortir du lit. Antonio et Adam discutaient dans la salle de pause quand Jay arriva par l'escalier, avec les yeux cernés et les traits tirés. Ils le saluèrent d'un geste de la main et le jeune homme s'avança vers eux.

- Salut les gars, lança-t-il d'une petite voix

- Besoin d'un café, j'imagine ! Répondit Antonio en se tournant vers la cafetière

- Sacré fête hier soir, hein ? Ajouta Ruzek

- C'est peu dire... répondit Jay

Ils discutèrent un instant, puis ils regagnèrent leurs postes en attendant l'arrivée du reste de l'équipe. Hailey fit son apparition quelques minutes plus tard. Elle portait les mêmes vêtements que la veille et de grosses lunettes noires cachaient ses yeux, ce qui intrigua son partenaire. Elle salua poliment l'ensemble des gars et s'éclipsa rapidement vers le vestiaire. Jay fronça les sourcils en la regardant passer puis il la suivit discrètement.

Debout devant son casier, Hailey tentait maladroitement d'enfiler un débardeur avec lequel elle semblait avoir quelques difficultés ce qui fit sourire Jay. Il s'avança vers elle.

- Tu veux un coup de main, peut-être ? Dit-il en riant

- Hey, te gêne pas surtout ! Répondit-elle en essayant de se cacher derrière la petite porte du casier

- Ça va ! C'est pas comme si je t'avais jamais vu si peu vêtu non ?! Souffla-t-il discrètement

- Jay ! On avait dit qu'on parlerait plus de ça...

- Ok... on en parle plus... mais tu veux quand même un coup de main ou....

- Sors ! Lança-t-elle en riant

Il se mit à rire mais ne quitta pas la pièce et se contenta de tourner le dos pour lui laisser le temps d'enfiler une tenue plus décente. Pendant qu'elle s'habillait, il la questionna sur sa fin de soirée.

- Comment ça se fait que tu portes les mêmes fringues qu'hier ? T'es pas rentrée chez toi ? Demanda-t-il

- Ah parce que tu te souviens comment j'étais habillé hier soir toi... répondit-elle

- Difficile à oublier... tout le monde t'a vu danser sur les tables du Molly's je te rappelle...

- Ok... alors on ne parle plus de ça non plus ! Je sais pas ce qui m'a pris ! Ce Mark m'a totalement transformé ! J'étais plus moi-même... souffla-t-elle en cachant son visage dans ses mains

Il se tourna vers elle et s'approcha un peu pour arranger le col de son chemisier. Elle reprit la parole pour lui raconter le reste de la soirée.

- T'es parti super vite hier... quand tout le monde est rentré j'ai fini la soirée avec Erin et Mark dans un bar karaoké ! J'ai dansé, j'ai chanté et...

- Ouai... Et vu ton haleine t'as un peu trop bu aussi ! Coupa Jay avec un large sourire

Elle lui répondit par une grimace et poursuivit.

- Pourquoi t'es parti si tôt ? La fête ne t'a pas plu ? Demanda-t-elle

- La fête si... Mark un peu moins...

Elle fronça les sourcils.

- Jaloux ? Osa-t-elle avec un regard rieur

- Non ! Pas du tout ! Je suis passé à autre chose depuis longtemps, mais...

- Mais..., insista-t-elle

- Erin t'aurait pas parlé de quelque chose en particulier ? Je veux dire... quelque chose d'important ? Dit-il en croisant les bras

- D'important comme quoi ?

- Important comme... un enfant par exemple..., dit-il en baissant la voix

- Un enfant ? De quoi tu parles ? Erin n'a pas d'enfant !

Il allait poursuivre mais la voix rauque de Hank résonna dans les bureaux leur rappelant le devoir à accomplir. Elle s'avança vers la sortie et se tourna vers lui avant de quitter la pièce.

- Jay ? Tu viens ! Lança-t-elle

- Oui, j'arrive

- T'es sûr que tu vas bien ? Tu m'inquiètes...

- Tout va bien, je te suis, répondit-il

Ils s'installèrent face à face à leurs bureaux respectifs et Hank se lança dans un petit discours de remerciement pour la surprise organisée en son honneur la veille au soir. Mal à l'aise dans ce genre de démonstration de sentiment, il coupa court et annonça l'arrivée prochaine du Lieutenant Hoover, responsable de la brigade des mœurs et qui viendrait leur exposer une affaire pour laquelle leur aide était requise.

Pendant que chacun s'occupait à son poste, Jay semblait toujours contrarier, il tournait et retournait dans sa tête la phrase qui lui avait fait quitter la soirée sans un mot la veille au soir. Erin ne s'était pas contenté d'évoquer un enfant, elle n'avait pas non plus suggéré un bébé... elle avait clairement dit : ton fils. Il en était sûr et il voulait en avoir le cœur net, il fallait qu'il la voit avant qu'elle ne quitte la ville une nouvelle fois et qu'elle ne disparaisse, encore, avec un nouveau secret.


soaddict  (08.10.2018 à 10:16)

La matinée avançait lentement, l'équipe regardait l'horloge égrainer les minutes, et le temps semblait s'étirer sans fin. Le Lieutenant Hoover n'était toujours pas arrivé et Jay ne tenait plus en place. Il tapotait ses doigts nerveusement sur le coin de son bureau sans s'en rendre compte et Hailey releva la tête après l'avoir observé pendant quelques minutes.

- C'est quoi le problème Halstead ? T'es super tendu aujourd'hui... souffla-t-elle en s'assurant qu'on ne les entendait pas

- Je suis pas tendu...

- Ça va faire dix minutes que tu joues du tambour sur le bureau ! Alors, dis moi ! Insista-t-elle

- Faut que je parle à Voight, lança-t-il en se levant

Elle le regarda se lever sans comprendre et leva les mains en signe d'impuissance devant le regard interrogateur d'Antonio. Jay s'avança vers le bureau de son sergent et tapa doucement contre la porte avant qu'on ne l'autorise à entrer. Une fois à l'abri des oreilles curieuses, Jay rassembla son courage pour poser la question qui l'avait privé de sommeil la nuit précédente.

- Écoute... j'ai une question qui va te sembler étrange mais...

Il cherchait ses mots et Hank, le voyant hésiter, l'interrogea le premier.

- Qu'est-ce qui pourrait me sembler étrange ? Dit-il, après ce que j'ai vécu hier... je t'avoue que plus rien de m'étonnerai !

- Ok... je me lance, annonça Jay, est-ce qu'il y a quelque chose concernant Erin que tu m'aurais caché ? Ou qu'elle nous aurait caché à tous d'ailleurs...

- Comment le saurais-je, si elle nous l'a caché à tous ? Et elle aurait caché quoi au juste, s'étonna Hank qui ne semblait pas comprendre

- Elle m'a dit quelque chose hier soir... une chose complètement insensé, mais...

- Je comprends pas... elle a dit quoi ? Insista Hank

- Erin m'a dit hier soir qu'elle et « mon fils » se portaient très bien...

- Ton fils ? S'étonna Hank

Jay s'était tourné vers la porte pour s'assurer qu'on ne les avait pas entendus.

- Je sais..., ça paraît dingue mais c'est ce qu'elle a dit, je suis pas fou !

- Tu lui as demandé des explications ?

- Non.. je sais pas pourquoi... je suis parti juste après, souffla-t-il en s'asseyant

La porte s'ouvrit derrière eux. Hailey passa la tête rapidement pour leur signaler l'arrivée du Lieutenant de la brigade des mœurs. Hank lui répondit d'un signe de tête et la porte se referma. Jay n'avait obtenu aucune réponse et devant l'étonnement de Hank, il commençait à douter de lui-même. Ils se levèrent ensemble et, avant de quitter le bureau, Voight posa sa main sur l'épaule du jeune homme et s'adressa à lui.

- Il y a deux ou trois petites choses que tu devrais savoir... on en reparlera plus tard, mais quoi qu'il en soit.. je ne suis pas au courant d'une histoire comme celle-ci et je pense que tu as peut-être juste mal interprété ses propos, souffla-t-il avant d'ouvrir la porte

Jay ne répondit pas, perturbé par cette demi révélation, il quitta la pièce pour retrouver le reste de l'équipe.

Dans un petit hôtel du centre-ville, Erin s'éveillait doucement. Elle s'étira dans le lit et allongea son bras sur l'oreiller près du sien. Ne trouvant personne, elle se releva doucement en frottant ses yeux et se leva pour ouvrir les rideaux de la chambre. Une lumière vive envahit la pièce au même moment que la porte s'ouvrait sur le visage souriant de Mark qui tenait dans ses mains, deux tasses de café fumant.

- Bonjour toi ! Lança-t-il en entrant

- Salut ! T'es parti tôt, je te cherchais, répondit-elle

- Je voulais te ramener un petit déjeuner digne de ce nom... mais je n'ai trouvé que du café,

- Ça ira très bien, merci,

 

Elle prit la tasse qu'il lui tendait puis elle embrassa tendrement le jeune homme qui lui souriait. Il crut apercevoir une lueur de tristesse dans son regard et l'interrogea immédiatement.

- Tu vas bien ? Demanda-t-il

- Oui... c'est juste... enfin c'est juste un peu étrange d'être ici... et...

- Et ? Insista-t-il

- Mark... j'ai parlé à Jay... j'ai parlé du bébé... je suis désolé, je sais que tu ne voulais pas mais...

- Erin... tu te fais du mal pour rien... on en a déjà parlé, tu sais bien que ce bébé n'existe pas !

- Oui..., je sais...

Il la prit dans ses bras et la serra fort contre lui. Comme il le faisait souvent depuis plusieurs mois maintenant, il attendit qu'elle se calme, sans dire un mot, juste en lui assurant tout son soutien.


soaddict  (10.10.2018 à 11:26)
Message édité : 11.10.2018 à 09:43

Erin se détacha doucement de l'étreinte réconfortante de Mark. Elle fixait le fond de sa tasse de café sans parler, perdue dans ses pensées. Le jeune homme face à elle semblait démuni devant son comportement. Il posa calmement ses affaires et la prit par la main pour l'attirer jusque sur le lit où ils s'installèrent tous les deux, assis l'un face à l'autre. Puis, tendrement et avec un regard doux et aimant, il prit la parole.

- Je sais que c'est difficile..., si tu veux, je pourrais parler à Jay, d'accord ? Je lui expliquerai toute l'histoire et...

- Non, c'est à moi de le faire, je peux pas te demander ça, t'en a déjà tellement fait... répondit-elle

- Comme tu veux, mais si tu as besoin de moi, tu sais que je suis toujours là pour toi, d'accord ? Ajouta-t-il

Elle le remercia d'un signe de tête et se força à sourire pour le rassurer. La journée était déjà bien entamée et ils décidèrent ensemble de se préparer rapidement pour sortir et profiter de la ville où elle était née mais que lui ne connaissait pas. A peine plus d'une heure plus tard, ils étaient tous les deux sous le soleil de Chicago, installés à la terrasse d'un petit café de quartier, ils déjeunaient en discutant et Erin avait retrouvé le sourire.

Dans les locaux du district, l'équipe s'était réunie pour accueillir le Lieutenant Hoover. L'homme d'une cinquantaine d'années avait un air grave, il portait un lourd dossier sous le bras et salua poliment Voight avant de se tourner vers les membres de l'unité.

- Bonjour à tous, je suis ici sur les conseils d'un ami proche de votre Sergent et qui m'a assuré que je pourrais compter sur votre discrétion sur cette affaire, commença-t-il

Il déposa le dossier sur le bureau de Jay, qui se trouvait être le plus proche, et en sorti plusieurs documents qu'il épingla sur le tableau blanc derrière lui. Une première photo montrait une jeune fille d'environ 20 ans, sur la deuxième, un jeune homme d'une trentaine d'année qui avait tout d'un mauvais garçon, et enfin, un listing reprenant plusieurs noms et différents lieux.

- Cette jeune fille, c'est Hanna, reprit Hoover en désignant la photo du doigt, elle a disparu depuis plusieurs mois... apparemment elle se serait enfuie avec cet individu, Matthew Fasconi, on a perdu leur trace à leur arrivée à Chicago, ça fait maintenant 10 jours,

- On les recherche pour quoi exactement ? Intervint Antonio

- Fasconi est recherché pour enlèvement, séquestration et torture, quant Hanna...

Il fit une pause en regardant le portrait de la jeune fille dont il parlait. Il fut prit par l'émotion et fit un signe à Voight, lui demandant de continuer pour lui. Hank prit alors la parole pour finir l'explication commencée par le Lieutenant.

- Hanna est la nièce du Lieutenant Hoover, il y a un peu plus d'un an, elle a était placé sous sa protection, en proie à des difficultés avec sa famille, elle a était envoyé chez lui pour l'éloigner de son petit copain, Matthew Fasconi, elle s'est enfuie peu de temps après, sûrement pour le rejoindre, on sait qu'elle a quitté Chicago et qu'elle est passé par différentes villes, Toledo, Cleveland, Pittsburgh, Philadelphie et enfin New-York,

- Comment on connait ses déplacements avec autant de détails ? Interrogea Ruzek

- Grâce à un appareillage que porte Hanna, elle est équipée d'un traceur GPS intégré, à son insu, dans son avant bras, reprit Hoover

L'équipe s'échangeait des regards d'incompréhension. Cette affaire semblait plus que complexe et visiblement tous les éléments ne leur seraient pas révélés immédiatement. Devant les regards de ces inspecteurs, Voight fit une pause afin de leur parler plus clairement.

- On a l'habitude de travailler dans l'ombre... cette fois, il faudra travailler dans le secret le plus total, il s'agit d'aider un membre de la police de Chicago, l'un des hommes les plus respectés de cette ville ! Je ne vous demande pas de comprendre, je vous demande d'agir ! Insista-t-il

- Pour agir... on a besoin de comprendre, boss... souffla Atwater

- Vous comprendrez, plus tard, finit par dire Hank

Les questions trouveraient des réponses dans les jours suivants. Leur seule mission pour l'instant était de retrouver la jeune Hanna, le plus vite possible.


soaddict  (12.10.2018 à 09:11)

Devant le district où elle avait travaillé pendant de longues années, Erin hésitait à franchir la porte. Elle tenait la main de Mark serrée dans la sienne, un mélange de nostalgie et d'angoisse la tenaillait au plus profond d'elle-même et elle fixait la lourde porte devant elle sans dire un mot. Mark lâcha sa main et posa son bras sur ses épaules. Il l'embrassa sur la tempe et lui glissa quelques mots à l'oreille.

- Je suis avec toi, tu ne crains rien, souffla-t-il

- Ouai... on y va, répondit-elle

Ils montèrent ensemble les quelques marches et poussèrent enfin la porte qui s'ouvrit sur l'agitation si spécifique de ce lieu. Des officiers de patrouilles prenant leurs ordres de mission, des civils qui attendaient patiemment leur tour et derrière le comptoir de l'accueil, le Sergent Platt, fidèle au poste. Elle leva les yeux instinctivement à l'ouverture de la porte et son visage s'illumina d'un large sourire.

- Erin ! Lança-t-elle en lâchant le stylo qu'elle tenait dans sa main

- Bonjour Trudy, répondit Erin en souriant

Elle s'avança vers elle et la prit dans ses bras, puis après avoir relâché son étreinte, elle salua poliment Mark d'une poignée de main.

- Je pensais que tu repartais directement pour New-York après la soirée d'hier ! Lança Platt

- Non... on a décidé de rester un peu, j'avais envie de revoir tout ça, répondit Erin en montrant de la main les lieux autour d'elle

Trudy lui sourit en acquiesçant de la tête. Erin observa la pièce où elle se trouvait avec une légère tristesse, rien n'avait vraiment changé, elle connaissait les moindres recoins de cet endroit où elle avait aimé presque chaque minute qu'elle y avait passé. Elle allait demander l'autorisation de monter à l'étage quand la grille s'ouvrit avant qu'elle n'ait eu l'occasion de prononcer un mot.

Jay apparut sur le bas des marches, accompagné du Lieutenant Hoover. Il lui adressa un signe de tête pour le saluer et son regard se tourna vers Erin. Il n'eut aucun regard pour Mark malgré le sourire charmant du jeune homme et il se dirigea immédiatement vers son ancienne partenaire et amie.

- Je suis content de te voir, dit-il soulagé, je pense qu'il faut qu'on parle non ?

- Je sais... je suis venu pour ça... répondit Erin

Ils ne se quittaient plus des yeux mettant mal à l'aise le compagnon d'Erin qui signala sa présence par une petite toux discrète. Erin se tourna vers lui et prit sa main.

- Je peux te laisser ici ? Demanda-t-elle d'une petite voix

- Heu.. oui, bien sûr... répondit Mark un peu embarrassé par cette demande

- Viens, lança Jay en attrapant Erin par la main

Ils quittèrent le district rapidement sous le regard inquiet du Sergent Platt qui ne comprenait pas ce qu'il se jouait sous ses yeux. Hailey arriva à son tour par l'escalier.

- Sergent, vous avez vu Halstead ? On a besoin de lui là-haut, lança-t-elle sans prêter attention à la présence de Mark

- Il vient de partir... avec Erin, souffla-t-elle sans quitter la porte des yeux

- Oh...

Hailey semblait troublée mais elle tenta de le cacher par un sourire. Elle remonta sans plus attendre et laissa Mark seul dans le couloir de l'accueil.

A l'extérieur, Jay tenait toujours la main d'Erin dans la sienne. Ils marchaient ensemble en direction d'un petit café proche du district. Un lieu qu'ils connaissaient parfaitement tous les deux pour y avoir passé beaucoup de temps à l'époque où ils travaillaient encore ensemble. Ils s'installèrent autour d'une petite table au fond de la salle, la même où ils s'installaient avant son départ, et comme à leur habitude, ils commandèrent la même chose.

- Dis moi que je suis pas fou et que je n'ai pas inventé cette histoire... souffla Jay pour commencer

- Non... mais c'est peut-être moi qui l'ai inventé... répondit Erin

- Tu... quoi ? Qu'est ce que ça veut dire...

Erin se mit à jouer avec ses mains nerveusement. Elle remercia la serveuse qui déposait deux tasses de café devant eux et baissa à nouveau les yeux. Jay posa sa main sur celle d'Erin, il était maintenant inquiet, que voulait-elle dire par cette phrase étrange... Il tenta de la ramener à lui en lui assurant qu'il ne la jugerait pas et qu'il pouvait tout entendre.

Elle prit une longue inspiration avant de se lancer dans un récit douloureux, l'histoire commençait juste après son départ de Chicago, il y avait maintenant exactement 18 mois. Elle était partie sans dire adieu, sans chercher à revoir celui qui avait partagé sa vie pendant plusieurs années et sans plus donner de nouvelles jusqu'à son retour pour l'anniversaire de Hank. Elle pensait pouvoir cacher son secret mais elle n'avait pu se résoudre à garder cette histoire pour elle. Il fallait maintenant qu'elle revive ces moments d'angoisse et de terreur pour les raconter, même si la douleur se réveillait à chaque mot.


soaddict  (15.10.2018 à 11:04)

Debout dans un appartement vide, Erin observait autour d'elle. Cet appartement, elle l'avait partagé avec Jay pendant quelque temps et elle le quittait aujourd'hui sans un regard en arrière. Le choix n'avait pas été facile, Hank lui avait offert une porte de sortie et elle n'avait pas pu la refuser même si ça signifiait tout quitter. Quitter son unité, sa ville, celui qu'elle considérait comme un père et, enfin, quitter celui avec qui elle avait partagé sa vie. Celui a qui elle s'était confiée le plus ces dernières années et avec qui elle s'était enfin ouverte à l'amour.

Elle passa sa main sur son ventre, une décision importante devrait être prise et elle hésitait encore. Avant son départ et pour s'assurer de sa bonne santé, le FBI avait demandé un examen sanguin. Le test avait révélé un élément inattendu. Elle était enceinte de deux mois, l'enfant de Jay bien sûr. Leur séparation l'avait blessé plus qu'elle ne voulait le montrer et cet enfant n'était pas vraiment prévu. Elle frôla du doigt la photo encadrée d'elle et Jay, à l'époque où ils étaient encore heureux puis elle reposa le cadre. Elle n'emmènerait rien qui pourrait lui rappeler cette période, aucun souvenir, pour oublier au plus vite et refaire sa vie loin d'ici.

A son arrivée à New-York elle n'avait pas encore prit de décision concernant sa grossesse. Elle avait transmis les résultats de ses examens en enlevant le feuillet qui révélait son état. Alors, quand elle fut présentée pour la première fois à son supérieur, elle avait voulu lui en parler, mais ce dernier avait été volontairement distant.

- La vie personnelle de mon équipe m'importe peu... avait-il dit, rejoignez votre équipier on est sur une grosse affaire et vous devez être opérationnel au plus tôt,

Son équipier, c'était un certain David Jenson, agent du FBI depuis plusieurs années, honnête et fiable selon les dires, il était très professionnel, trop selon Erin. Aucune marque d'attention, aucun lien réel ne se créerait entre eux. Un simple coéquipier, sur qui elle pourrait s'appuyer dans le cadre de son job mais jamais en dehors. Elle ne connaissait rien de lui et lui ne voulait rien savoir la concernant.

Elle avait démarré sa nouvelle vie ainsi, seule la plupart du temps, et le temps du District 21 lui manquait. La famille qu'elle s'était construite, les liens fort qui les unissaient et l'assurance d'être à l'abri de tout quand on a des gens qui veillent sur vous. Tout ça n'était plus qu'un lointain souvenir et elle devait avancer sans se retourner.

L'opération pour laquelle on l'avait préparé était une mission à risque. Une infiltration dans un milieu mafieux où se mêlaient drogue, argent et prostitution. Dès sa prise de poste sous couverture elle avait dû couper les ponts avec Hank. Même si leur relation s'effilait déjà doucement avec le temps, elle serait réduite à néant à cause de cette mission. Le temps passait vite, les semaines filaient les unes après les autres et son ventre s'arrondissait déjà quand elle fut exfiltrée par son équipe.

David n'avait posé aucune question, ses supérieurs non plus. Quand Erin avait demandé quelques jours de repos après son retour, on lui avait accordé sans l'interroger. Elle apprendrait plus tard que son unité avait pensé qu'il s'agissait d'une relation qu'elle aurait eut pendant qu'elle jouait le rôle de Julia Bennet, son identité de couverture durant sa mission. Elle seule savait, et elle seule prendrait la décision.

On lui avait accordé une semaine de repos et elle passa les premiers jours seule, enfermée chez elle à réfléchir. Le délai légal étant dépassé la question ne se posait plus, mais l'arrivée d'un bébé à cette période de sa vie et dans sa position se révélait compliqué. Elle n'avait plus de relation avec Jay, même plus un simple contact amical, elle ne connaissait pas les sentiments actuels du jeune homme et elle était bien incapable de s'avouer les siens. Elle avait alors consulté un médecin et elle savait maintenant qu'elle portait un petit garçon, la nouvelle l'avait bouleversé au point de sauter dans le premier avion en partance pour Chicago, le jour-même.

Elle était arrivée par un vol de nuit, seule et sans valise. Elle n'avait pas pu se résoudre à téléphoner à Jay. Comment lui annoncer une telle nouvelle par téléphone, elle lui devait au moins ça, une conversation en tête à tête et peut-être aussi des excuses. Pour avoir quitté la ville sans même un au-revoir, pour ne pas avoir donné de nouvelles pendants plusieurs mois et, évidemment, pour lui avoir cacher qu'elle portait son fils et pour avoir pris la décision seule de ce que serait son avenir.

Dans le taxi qui la menait dans le centre-ville, elle tournait et retournait dans sa tête les phrases qu'elle avait préparées. Inquiète de connaître sa réaction, elle s'impatientait dans le véhicule coincé dans les embouteillages d'un samedi soir à Chicago. Elle ne cessait de regarder sa montre, la nuit était déjà bien avancée et elle décida de finir le trajet à pieds. Après avoir laissé quelques billets au chauffeur elle descendit du taxi et prit la route en direction de l'appartement de Jay.

Sa marche lui avait fait du bien et elle se sentait prête à le retrouver pour lui dire ce qu'elle ressentait. Lui avouer ses sentiments encore présents et lui annoncer la nouvelle. Il serait sûrement surpris, peut-être même qu'il lui faudrait du temps mais elle ne doutait plus, elle faisait ce qu'il fallait et il la soutiendrait comme il l'avait toujours fait.

Elle tourna à l'angle de la rue, plus que quelques mètres et elle serait devant sa porte. Elle se mit à ralentir légèrement, elle prenait conscience de l'endroit où elle était. Cette rue qu'elle connaissait par coeur, l'éclairage jaune des lampadaires, les odeurs de la ville et le bruit des climatiseurs sur le devant des vieux immeubles. Elle souffla longuement et parcouru les derniers mètres.


soaddict  (17.10.2018 à 13:49)

Le téléphone de Jay n'avait cessé de vibrer sur la table du café. Il l'éteignait à chaque nouvel appel et s'excusait auprès d'Erin pour ces interruptions. Lorsqu'il sonna une nouvelle fois, elle lui demanda de répondre, interrompant son récit.

- Ça doit être important... tu devrais répondre, insista-t-elle

- Non ! Attends... tu me dis que tu es venu à Chicago, jusqu'à chez moi ? Mais quand ? Erin... je ne t'ai jamais vu !

- Parce que j'ai fait demi-tour... souffla-t-elle

- Pourquoi ? Erin ! Tu es devant chez moi, enceinte et tu... je comprends pas !

Elle ouvrit la bouche mais aucun mot n'en sorti. Cette partie là de l'histoire était encore bien difficile à évoquer pour la jeune femme. Le regard de Jay se tourna vers la porte d'entrée où Hailey venait d'apparaître. Elle se précipita vers lui et coupa court à leur conversation.

- Jay, ça fait une heure que j'essaye de te joindre ! Voight te cherche partout, on a une affaire en cours je te rappelle ! Lança-t-elle sans prêter attention à Erin

- Désolé, c'est ma faute, intervint Erin

- Non ! Attends ! Tu peux pas me laisser sans réponse, j'ai besoin de comprendre, dit-il en attrapant la jeune femme par le bras alors qu'elle se levait pour partir

- On en reparlera, je te le promets... souffla-t-elle

- Jay, on doit y aller ! Ajouta Hailey

Jay se leva et déposa quelques billets sur la table avant de rejoindre Erin dehors. Elle marchait d'un pas rapide. Jay accéléra à son tour pour la rattraper. Une fois à sa hauteur, il saisit son bras pour l'obliger à s'arrêter.

- Erin... dis-moi, s'il te plaît... dis-moi ce qu'il s'est passé... insista-t-il

- Je voudrais te le dire Jay, je voudrais vraiment pouvoir... mais j'en ai aucune idée... je ne sais pas ce qu'il s'est passé... répondit-elle avec un nœud dans la gorge

Elle reprit sa route et le laissa planter là, sans réponse et complètement perdu dans cette histoire. Hailey arriva près de lui et lui rappela une nouvelle fois qu'ils étaient attendus par Hank et toute l'équipe.

- On a une piste pour Fasconi, dit-elle, je sais pas à quoi tu joues mais faut te reprendre là ! On a du boulot,

- Ça va je sais ! Répondit Jay presque en colère

- Mais qu'est ce qu'il t'arrive ? T'as l'air complétement bouleversé... c'est Erin ? C'est ça ?

- Laisse tomber... tu comprendrais pas...

- Ouai t'as raison... tu peux me mettre dans ton lit quand ça te chante mais tu peux pas avoir une vraie conversation avec moi... merci beaucoup Jay !

- Mais non... Hailey, j'ai jamais dit ça...

- Laisse tomber, on a du boulot, coupa-t-elle en avançant

Ils arrivèrent au bureau sans plus échanger un seul mot. Dans les locaux des renseignements, l'équipe était sur une nouvelle piste et on expliqua rapidement à Jay les derniers événements.

- On a localisé le traceur GPS d'Hanna, il émet un signal depuis une adresse au Nord de la ville, on a lancé une recherche sur l'adresse, l'appartement est au nom de Victor Soltano, c'est...

- L'ancien bras droit du parrain sicilien de Chicago... je connais oui, coupa Jay en étudiant de près les documents qu'on lui tendait

- Je me demande bien dans quelle galère elle s'est fourrée cette gamine... souffla Hailey

- On fait quoi ? Demanda Antonio en se tournant vers Hank

- Hoover ne veut pas qu'on intervienne trop vite, au risque de voir filer Fasconi et son équipe, alors Halstead et Upton vous vous posez en planque devant l'appartement, Atwater et Burgess vous faites le tour du secteur pour prendre quelques infos,

- Compris Sergent, lança Hailey en attrapant sa veste

Elle lança un regard à son partenaire qui semblait toujours préoccupé et lui fit un signe pour l'encourager à la suivre. Jay s'exécuta rapidement et ils partirent ensemble rejoindre leur véhicule garé sur le parking du District.

De retour à son hôtel, Erin prit conscience qu'elle avait laissé Mark seul au District. Elle prit son téléphone et hésita avant de composer un numéro. Elle souffla en collant l'appareil à son oreille.

- Salut Jake... c'est moi, on peut se voir ? Dit-elle à voix basse

- Julia ? Interrogea-t-il

- Je suis à Chicago, répondit Erin, il faut qu'on parle...

- Je sais pas si c'est une bonne idée...

- J'ai besoin de te voir... s'il te plait, insista-t-elle

- Ok... dans une heure, Washington Park, et Julia... tu m'a manqué, ajouta-t-il avant de raccrocher


soaddict  (19.10.2018 à 09:55)

Après avoir vu Jay revenir au District, Mark s'était impatienté de ne pas voir réapparaître Erin. Il insista auprès du Sergent Platt pour qu'elle l'interroge mais cette dernière avait refusé, lui demandant de se calmer et de rejoindre son hôtel. Il était alors parti. Sur le chemin, il avait tenté plusieurs fois de joindre la jeune femme mais sans succès. L'inquiétude le gagnait au fur et à mesure qu'il approchait de l'établissement où ils s'étaient installés tout les deux pour quelques jours.

Il arriva à l'étage et poussa la porte de la chambre. La pièce était vide. Il inspecta les lieux, cherchant une réponse à ses questions mais rien ne semblait indiquer une piste. Son attention se porta sur le sac d'Erin, resté ouvert dans le coin de la pièce. Il hésita un instant puis plongea ses mains à l'intérieur à la recherche d'un indice. Il en sorti quelques papiers froissés, leurs billets d'avion et, dans le fond, il trouva un portefeuille, l'ensemble de ses papiers d'identité.

Assis sur le rebord du lit, il commença à paniquer. Elle n'avait emmené que son arme, pas de pièce d'identité, pas d'objets personnels... Tout lui semblait clair maintenant, elle était en train de revêtir une nouvelle fois son identité de couverture, elle était à nouveau Julia Bennet, mais pour quelle raison ? Est-ce que la conversation qu'elle venait d'avoir avec Jay aurait pu la pousser a chercher encore et encore des réponses à ce qui lui était arrivé ? Mark reposa les affaires de la jeune femme et reparti en direction du District, il fallait qu'il informe au plus vite les seules personnes susceptible de l'aider.

Dans le véhicule de Jay, le silence n'était troublé que par les cris lointains des gamins du quartier qui jouaient au ballon au pied des vieux immeubles. Hailey fixait la fenêtre de l'appartement qu'on leur avait demandé de surveiller. On pouvait apercevoir une certaine agitation à l'intérieur du logement, quelques hommes qui semblaient en grande conversation. Pour couper court à l'ambiance pesante, Jay tenta une conversation avec la jeune femme.

- Je suis désolé pour tout à l'heure... cette histoire me perturbe complétement et tu n'y es pour rien, j'aurais pas dû m'en prendre à toi, dit-il

- Je sais même pas de quelle histoire tu parles Jay... et tu sais quoi ? Je veux peut-être même pas savoir ! J'ai été assez bête pour penser que tu oublierais Erin...

- Parce que.. c'est ce que tu voudrais ? Que j'oublie Erin ? Tu voudrais que toi et moi, on soit...

- Non ! Coupa-t-elle, enfin... peut-être oui... J'en sais rien ! Je sais pas ce que je veux Jay, mais je sais ce que je ne veux pas ! Et je ne veux pas souffrir...

Il allait répondre mais son regard fut attiré par une ombre qui se faufilait à l'avant du bâtiment. Il attrapa l'appareil photo près de lui et pointa l'objectif face à lui pour prendre plusieurs clichés.

- C'est elle, lança-t-il, c'est Hanna,

- Fait voir, répondit Hailey en lui prenant l'appareil des mains

Dans l'écran de l'appareil s'affichait une photo qu'elle tenta d'agrandir. La jeune fille sur l'image était amaigrie, les traits tirés et des cernes se dessinaient sous ses yeux. Elle leva les yeux pour l'observer, elle avançait prudemment vers l'entrée de l'immeuble et après avoir jeté un coup d'oeil furtif autour d'elle, elle entra rapidement et réapparut quelques secondes plus tard à la fenêtre de l'appartement sous surveillance.

Les deux détectives tentèrent d'utiliser les jumelles pour observer la scène de plus près. Par le rideau à peine ouvert, ils aperçurent Hanna dans les bras d'un jeune homme qu'ils identifièrent immédiatement comme étant Matthew Fasconi. Jay prit son téléphone pour prévenir Hank de leur avancée.

- Sergent, on est sur place, la petite est là et Fasconi aussi, vous voulez qu'on fasse quoi ? On vous attend pour intervenir ? Demanda-t-il

- Non... pas d'intervention, Hoover veut plus d'info et... Jay j'ai besoin que tu reviennes au bureau... Mark est là et on a un souci, répondit-il

Le regard de Jay se voila légèrement. La voix de son sergent était neutre mais malgré tout il semblait inquiet. Sans même prévenir Hailey, Jay redémarra la voiture et partit en trombe en direction du district.

- Wow... il se passe quoi ? S'inquièta Hailey devant la précipitation de son partenaire

- Un problème apparemment... avec Erin, souffla-t-il

- Avec Erin... évidemment, chuchota Hailey

La voiture filait à toute vitesse dans les rues de la ville. La nuit tombait déjà quand ils arrivèrent sur place pour retrouver Hank et Mark isolés dans le bureau de leur sergent. Sans savoir exactement ce qu'il se passait, Jay espérait que ses questions trouveraient enfin un début de réponse. Il s'installa sur un siège face à Hank, attendant qu'on lui donne des informations. Mark, qui n'avait pas beaucoup parlé jusque là, se lança dans un récit expliquant sa rencontre avec Erin quelques mois plus tôt.

Attentif et silencieux, Jay allait découvrir une nouvelle partie de l'histoire. L'essentiel manquerait encore mais le puzzle commencerait à prendre forme. Comme lui, Hank restait assis, les bras croisés sur le torse, en écoutant le long monologue du jeune homme.


soaddict  (22.10.2018 à 11:03)

Dans un immense bureau en haut d'une tour du centre de Manhattan, Mark Grafitz lisait et relisait le dossier qu'on venait de lui confier. Il allait recevoir dans moins d'une heure une jeune femme du nom d'Erin Lindsay. Depuis plusieurs années il travaillait avec le FBI sur différentes affaires et il leur apportait son aide grâce à ses connaissances. Mentaliste et expert en hypnose, il avait développé des compétences en profilage et l'ensemble de ses dons en faisait un atout important. Le reste du temps, et quand il n'était pas occupé par une affaire du FBI, il recevait à son cabinet des agents qu'il aidait à se sortir de situations complexes.

La plupart du temps il s'agissait de calmer des angoisses dues au stress du métier, de faire disparaître des images trop violentes qui reviennent sans cesse dans l'esprit de gens qui ont vécus des situations peu banales. L'hypnose lui permettait de faire le tri dans les pensées et de chasser les mauvaises pour apporter une paix intérieure à ses patients. Cependant, et malgré tout ce qu'il avait déjà entendu, l'histoire de la jeune femme qu'il attendait avait retenu son attention tant elle était chargée en émotions et en sentiments complexes.

Le dossier reprenait, en partie, le parcours de l'agent Lindsay, enregistrée au FBI depuis quelques mois. Elle avait vécu une mise en situation, nom utilisé pour évoquer une mission sous couverture, qui avait pris une tournure inattendue. Dans la peau de son personnage, elle avait petit à petit perdue son identité et son récit présentait beaucoup d'incohérence. Son supérieur, après l'avoir envoyé chez le psychologue du service, avait préféré l'adresser à Mark en espérant que l'hypnose pourrait l'aider à reprendre une vie normale après un traumatisme comme celui qu'elle avait connu.

La sonnerie de l'interphone lui fit lever la tête. Sa secrétaire lui signalait l'arrivée de son rendez-vous. Il ferma le dossier et se leva pour accueillir l'agent Lindsay. Quand il ouvrit la porte, il fut surprit de découvrir le visage de cette jeune femme qui ne ressemblait en rien à la photo du dossier. Elle était pâle, les traits tirés et son regard semblait vide comme si cette enveloppe charnelle n'était qu'une coquille vide et sans âme. Elle avança tel un fantôme et s'installa sur le canapé en cuir vieilli du bureau. Leur conversation eut du mal à s'engager tant la jeune femme était fermée, il avait fallu plusieurs séances avant qu'elle ne s'ouvre à lui et qu'elle ne se laisse aller à quelques confidences.

Sous hypnose et en se laissant porter par la voix rassurante de Mark, elle s'était confiée à lui et avait raconter une partie de son histoire. Elle avait évoqué sa grossesse et sa vie quand elle était Julia Bennet, fille d'un riche revendeur d'arme en contact avec le milieu mafieux de toute la côte Est des Etats-Unis. Après sa première mission, et quand elle avait été exfiltrée, sa grossesse avait été mal vu par sa direction et malgré cela, pour les besoins de l'enquête, on l'avait renvoyé jouer son rôle après sa semaine de congés. C'est à ce moment là que les choses avaient mal tournées et Mark tentait d'en savoir plus même si Erin se braquait à chaque question, mêlant son histoire et celle de Julia.

- Quand vous avez reprit votre mission... et que vous êtes redevenue Julia, commença-t-il, où en étiez-vous de votre grossesse ?

- J'étais enceinte de 5 mois... répondit-elle

- Et combien de temps a duré cette nouvelle mission ?

- Quelques semaines... deux ou trois semaines... je n'en suis pas sûre,

- Vous n'en avait pas de souvenirs ? Insista-t-il

Elle se mit à frotter son front avec le plat de sa main. Mark connaissait ce comportement pour l'avoir identifié plusieurs fois chez la jeune femme. Ce geste, qu'elle répétait sans cesse, c'était le signe que son esprit se perdait entre réalité et fiction. Il insista plus fermement.

- Erin... essayez de vous détendre et dites moi de quoi vous vous souvenez, tenta-t-il

- Jake est venu me chercher, il appelait à travers la pièce et j'avais tellement mal à la tête... je n'arrivais plus à me lever, ça faisait plusieurs jours que j'étais enfermé et après... je sais plus... j'ai vu une lumière vive, il y a eu des cris et des agents sont arrivés juste avant que je ne perde connaissance,

- Vous étiez enfermé depuis plusieurs jours ? Combien exactement, vous vous en souvenez ?

- Non... 5 ou 6 jours peut-être...

Il notait tous les éléments donnés sur une feuille qu'il ajouterait au lourd dossier présent sur son bureau. Cette fois-ci il nota que la jeune femme n'avait aucun souvenir de son enlèvement, ni même du fait qu'elle avait été torturé et enfermé pendant plus de deux mois. Dans son esprit, la mission n'avait duré que deux semaines et elle n'expliquait pas la disparition du bébé. Elle parlait souvent de Jake, un membre du gang qu'elle avait infiltré et avec qui elle avait entretenu une relation particulière.

Il la laissa quitter son cabinet avec l'impression de ne pas avoir pu l'aider réellement. Elle passait souvent ses journées sur les bords de l'Hudson, elle marchait le long de la rive et elle pratiquait les exercices de respiration conseillé par Mark. De temps à autres des images revenaient la hanter sans qu'elle ne sache les expliquer.

Les séances continuèrent pendant plus d'un mois, à raison de deux fois par semaine, Erin semblait aller mieux. Les incohérences s'effaçaient peu à peu, jusqu'au jour où les souvenirs, vrais ou fictifs l'avaient envahis soudainement et sans prévenir. Elle avait alors fait irruption dans le cabinet de Mark, les larmes aux yeux et complétement perturbée.


soaddict  (24.10.2018 à 11:57)

En pleine séance avec un patient, Mark avait été surprit de cette interruption. Puis, devant le regard embué de la jeune femme, devant son air paniqué et ses mains tremblantes, il avait préféré l'isoler avant de la recevoir. Installée seule dans une salle que l'homme utilisé habituellement pour des séances de relaxation, elle ne parvenait pas à se calmer. Elle tournait en rond, balbutiant des propos incompréhensible et secouant la tête comme pour faire disparaître des images trop difficiles à supporter. Après seulement quelques minutes, Mark entra dans la pièce et elle se précipita vers lui.

- J'ai eu un bébé ! Lança-t-elle, j'ai eu un bébé avec Jake et... je ne sais pas où il est ! Vous devez m'aider, je dois le retrouver ! Je sais qu'il est quelque part !

- Attendez... calmez vous un peu, coupa Mark pour la canaliser

Il attrapa ses mains et l'attira doucement vers le canapé. Elle s'installa, sans le quitter des yeux, il parlait doucement, il lui demandait de ne pas quitter son regard, de respirer lentement et profondément. Sa respiration reprit un rythme normal, elle le fixait toujours et il lui demanda de s'allonger en fermant les yeux, ce qu'elle fit sans crainte. Une fois étendue et les yeux clos, Mark reprit toujours sur le même ton. Sous hypnose il l'incita à revivre le souvenir qu'elle tentait d'évoquer et qui venait de la saisir au point de la pousser à venir à son cabinet.

- Essayez de visualiser l'endroit où vous vous trouvez, dit-il, décrivez moi ce que vous voyez,

- C'est une chambre... je crois, il fait sombre et je ne suis pas seule...

- Qui est avec vous ?

- C'est Jake, il tient... il tient mon fils ! Et il s'en va ! Je peux pas me lever, j'ai mal...

- Restez calme, tout va bien, souffla Mark,vous êtes en sécurité avec moi,

Elle s'éveilla soudainement, sortant de l'emprise hypnotique du jeune homme et sans qu'il ne lui ai demandé de le faire. Assise sur le canapé, elle le regardait avec des yeux ronds et sans dire un mot. Il la ramena doucement à lui, lui répétant qu'elle était en sécurité, dans un lieu sûr et que tout irait bien. Elle cligna enfin des yeux et se mit à observer l'endroit où elle se trouvait. Mark lui laissa un instant pour reprendre ses esprits puis, toujours calmement et sans la brusquer, il l'interrogea sur ce qu'elle venait de vivre.

- J'ai un fils... souffla-t-elle

- Erin Lindsay a un fils ? Ou c'est Julia Bennet ? Demanda-t-il

- Non ! Non ! C'est moi, moi Erin ! Je sais qu'ils me l'ont prit... je ne sais pas comment mais ils ont mon fils !

- Erin... maintenant que vous avez retrouvé quelques souvenirs de cette période cruciale dans votre vie... je dois vous montrer quelque chose, dit-il

Il se leva calmement, quitta la pièce pour y revenir quelques secondes plus tard, avec sous le bras le dossier du FBI reprenant toute l'enquête à laquelle elle avait participé. Les détails y étaient consignés avec soin, les photos des lieux, des personnes qu'elle avait côtoyé et le récit presque quotidien de ses deux mois de captivité. Il lui tendit les documents et, avant qu'elle n'ouvre l'épais dossier, il s'adressa à elle d'une voix pleine de compassion. .

- Erin... ce que vous allez trouver là-dedans va sûrement vous bouleverser, sachez que je suis juste à côté, dans mon bureau et que je suis là pour vous aider, comme je l'ai fais jusque là... assura-t-il avec émotion

- Merci...

Il quitta la pièce en fermant la porte. Elle était seule, hésitant à regarder ce qu'elle savait être la vérité et qui l'attendait sagement consigné sur ces feuilles. Le dossier portait une inscription en lettre noire, « affaire Fasconi », un trombone retenait un petit papier avec un numéro identifiant cette affaire parmi tant d'autre. Elle souffla longuement puis, d'un geste lent, elle ouvrit le dossier. Tout était là, son identité de couverture, les liens qu'elle avait crée avec les membres de l'organisation mafieuse, la liste de chacun d'entre eux puis, presque à la fin, un long récit, des aveux complet de celui pour qui cette mission avait été organisé, Salvatore Fasconi, le plus grand parrain de la mafia Italienne encore en vie sur le territoire Américain.

Il racontait sa méfiance vis à vis de Julia, sa colère quand elle avait disparu la première fois et sa décision quand elle était réapparut quelques semaines plus tard. Méfiant, en colère et certain que toute son organisation allait tombé aux mains de la police, il avait ordonné à Jake de se débarrasser d'elle. Mais Jake n'avait pu se résoudre à éliminer celle qu'il appréciait tant. Alors il avait tout fait pour la laisser s'enfuir juste avant de s'échapper lui aussi en laissant son père se faire arrêter par le FBI et au risque de devoir en subir les conséquences.


soaddict  (26.10.2018 à 14:02)

Ne manque pas...

Découvre le nouveau quartier d'Hypnoweb consacré à la série Manifest !
Nouveau quartier ! | Vidéo d'ouverture

Participe à la rénovation du site Hypnoweb en nous aidant à mettre à jour des quartiers sans équipe
Du 19.11 au 02.12 | Edition d'Automne

Activité récente
Prochaines diffusions
Logo de la chaîne NBC

Chicago Police Department, S06E09 (inédit)
Mercredi 5 décembre à 22:00

Dernières audiences
Logo de la chaîne NBC

Chicago PD, S06E08 (inédit)
Mercredi 14 novembre à 22:00
6.00m / 1.0% (18-49)

Logo de la chaîne CStar

Chicago Justice, S01E08 (inédit)
Dimanche 11 novembre à 21:00
0.18m / 0.7% (Part)

Logo de la chaîne NBC

Chicago PD, S06E07 (inédit)
Mercredi 7 novembre à 22:00
6.84m / 1.1% (18-49)

Logo de la chaîne CStar

Chicago Justice, S01E06 (inédit)
Dimanche 4 novembre à 21:00
0.19m / 0.8% (Part)

Logo de la chaîne NBC

Chicago PD, S06E06 (inédit)
Mercredi 31 octobre à 22:00
6.95m / 1.1% (18-49)

Logo de la chaîne CStar

Chicago Justice, S01E04 (inédit)
Dimanche 28 octobre à 21:00
0.19m / 0.8% (Part)

Toutes les audiences

Actualités
Bon anniversaire Stella !

Bon anniversaire Stella !
La jolie Stella Maeve (Nadia dans Chicago PD) fête son anniversaire aujourd'hui ! En effet, elle est...

CPD | Diffusion NBC - 6.08 : Black and Blue

CPD | Diffusion NBC - 6.08 : Black and Blue
NBC poursuit sa diffusion : dès ce soir à 22h, retrouvez le 8ème épisode de la saison 6, intitulé...

CPD | Synopsis 6.09 : Descent

CPD | Synopsis 6.09 : Descent
NBC vient de dévoiler le synopsis de l'épisode 6.09 : Descent de Chicago PD. L'épisode 6.09 :...

CJ | Diffusion CStar - 1.08 et 1.09

CJ | Diffusion CStar - 1.08 et 1.09
CStar continue sa diffusion ce soir de la série Chicago Justice ! A partir de 21h00, retrouvez 2...

CPD | Diffusion NBC - 6.07 : Trigger

CPD | Diffusion NBC - 6.07 : Trigger
Et ça continue ! NBC poursuit sa diffusion : dès ce soir, retrouvez le 7ème épisode de la saison 6,...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

mnoandco, Aujourd'hui à 17:33

oups *il est toujours possible* (pourtant pas l'heure de l'apéro...quoique)

mnoandco, Aujourd'hui à 17:33

Merci!

Supersympa, Aujourd'hui à 17:34

Dans 25 min l'apéro.

grims, Aujourd'hui à 18:40

Aujourd'hui venez poster une photo de votre personnage secondaire préféré sur le quartier Vikings

grims, Aujourd'hui à 18:44

Et n'oubliez pas de faire un petit passage sur le quartier Sons of Anarchy pour voter à la PDLQ

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site